Site archivé. ~SP

Toutes les publications

Wellen 18 241

[Challenge] Halloween

Nous sommes le 24 octobre. Halloween est dans une semaine pile. Est-ce qu'on a un truc dans le thème d'Halloween ? Non ! Pas encore en tout cas.
Ce challenge est dans le thème des créatures sombres et terrifiantes de votre imagination. Il prendra place en Equestria et pas ailleurs. Vous devrez créer une créature horrifique dans le monde de My Little Pony. Cependant, ce n'est pas tout !
Vous avez jusqu'au 29 octobre pour faire un texte mettant en scène une créature d'horreur, et vous devrez faire une histoire les mettant en scène ainsi une page de description, comme dans un bestiaire, cet à dire que la page devra comprendre :

Le nom de la créature
Taille, poids, date de la première apparition
Apparence
Comportement
Historique des chasses déjà faites contre elle si il y en a eu
Autres bonus que vous pouvez mettre comme bon vous semble

L'histoire ne doit pas forcément être longue, mais faites la terrifiante et dans le thème d'Halloween. Le NSFW et le clop sont autorisés, ainsi qu'a peu près tout ce que votre imagination tordue et morbide pourra donner. 
Avec de l'espoir, les résultats paraîtront le 31 octobre au soir.

Inobi 6 161

[Challenge] Et si - édition Celestia II, le retour - résultat

Bonjour
 
Je reviens vers vous avec les résultats de mon challenge et si, Édition Celestia II le retour. Pour rappel, le thème était : et si Celestia devenait méchante. Je n’ai eu que trois participations, mais la qualité était au rendez-vous. Même si deux fictions explorent une même idée, elles le font avec une Celestia très différente.
Quand j’ai lancé ce défi, j’avais en tête un changement lent dans Celestia à cause du temps qui passe, une Celestia qui ne devient méchante que dans les yeux des autres, mais qui est capable de justifier ses choix. Et une fiction explore ça. De plus, je n’ai eu qu’une seule participation qui est partie sur l’idée de Day Breaker /  Solar Flare. Il est vrai que c’était une autre piste que j’avais en tête, et qui au final n’est pas plus mauvaise qu’une autre tant qu’elle est bien amenée.
Bon, comme d’habitude, je ne serais pas le seul à juger les fictions. Les autres membres du jury sont Ishimaru et AuRon. Ce dernier a d’ailleurs proposé la lecture de la fiction gagnante en Live, avec l’accord de l’auteur bien entendu.
Bon, attention, les critiques contiennent des spoilers sur les fictions, donc je vous conseille de les lire avant les critiques pour avoir votre propre avis.
Sur ce, passons aux fictions :

 
Participation de QueenFrost : Le coeur de l’espoir (2225 mots)
https://docs.google.com/document/d/1S_9ze-LQy4A2bAv1gYJ5AxTS3PvOBNeGY58sFRLZY9A/edit
 
Critique Inobi : Une fiction qui s’intéresse à la vie après que Celestia ne soit devenu une méchante. Mais ici, il ne s’agit pas d’une transformation en Solar Flare / Day Breaker, mais en une despote.
On suit l’histoire d’une pégase née sous le régime de Celestia, dans les bas quartiers de Canterlot. Le règne de Celestia semble avoir mal tourné, et la population est devenue plus pauvre que jamais. Je me demande cependant comment on en est arrivé là, car après tout Celestia a régné mille ans sans que le pays ne parte en ruine.
On parle d’une rébellion, d’un état policier, et on sent une partie du désespoir des habitants. Il est clair que la nation souffre du pouvoir en place, mais encore une fois rien n’est vraiment expliqué.
Même quand Rarity, apparemment membre de la résistance contre Celestia, recrute la protagoniste, on a que peu d’explication, juste une confirmation de la mort de Twilight et Cadance, ainsi que de l’emprisonnement de Luna qui semblait être un plot twist, mais qui a été révélé au tout début de la fiction. Nous finissons sur une grosse révélation, Flurry Heart est vivante, et est la chef de la résistance… et c’est tout.
J’avoue rester grandement sur ma faim, j’aurais aimé en savoir plus sur les raisons qui ont poussé Celestia à devenir une despote, les raisons qui animent les rebelles, leurs projets. La fiction nous laisse cependant dans le flou, ce qui en fait un excellent prologue à une fiction plus longue, mais qui ne suffit pas pour un one shot, ce qui est dommage.
Après, il y a une grande erreur de l’auteur, c’est l’enfermement de Luna, qui est présenté dès le début, mais qui au final semble inconnu avant la révélation de Rarity. Je pense (non en fait, je sais de l’aveu de l’auteur) que la population n’était pas censée le savoir.
L’histoire est cependant agréable à lire, et on arrive à s’attacher rapidement au personnage malgré le peu qu’on en sait.
Il manque cependant à certains moments des mots, et la ponctuation serait à revoir sur de nombreux passages, mais ça reste lisible.
 
Critique Ishimaru : Une fiction sympathique, ce n’est pas exceptionnel, mais ça reste assez appréciable. On commence dans un monde où règne une dictature avec une héroïne assez fantomatique on a aucune description physique la seule chose que l’on sait c’est qu’il s’agit d’une pégase et d’une voleuse qui essaye de passer pour une citoyenne normale en achetant des vêtements, après on ne sait pas comment ça se passe dans Equestria. Par exemple un moment elle doit payer un péage à 10 pièces d’or, mais 10 ça représente quoi c’est énorme c’est rien pas grand chose, le monde manque développement ainsi que quelques facilités scénaristiques. On ne peut qu'espérer que par la suite que ça s'améliore par la suite, car pour l’instant c’est un texte correct bien que ça aurait plus être mieux.
 
Critique AuRon : Bon, même si l’idée de directement passer au stade de la dystopie est intéressante on n’est pas au stade de la nouvelle d’anticipation. Dans la mesure où passé 2000 mots, rien ne nous attache au personnage principal qui vole et rapine. Si encore elle volait les riches, ou certains personnages antipathiques, mais là elle vole des marchands vendant des pommes et tomates pourris où alors ceux qui les achète pour survivre. Le vol est la pire des lâchetés, surtout alors que la plupart des gens autour d’elle peinent à avoir un repas correct chaque jour. Je rage d’autant plus qu’elle profite de la générosité de Rarity, et on a un ersatz de code moral lorsque celle-ci la questionne à propos de sa maîtrise de sa dague et que celle-ci répond “seulement pour me défendre” alors que seulement quelques mots avant elle volait tout son saoul des familles de crèves-la-faim.
Pour une participation aussi courte, jouer la carte du héros “connard” est trop ambitieux. De plus, il n’y a aucun moment la moindre scène d’intronisation pour nous justifier ses larcins (ce que j’aurai apprécié). Les seules choses que l’on sait de cette pégase son qu’elle méprise les mouvements anti-propagande des résistants, après le “pourquoi” de la chose est complètement ignoré, car il nous paraît clair à nous qui ne sommes pas nés dans une dystopie (mais c’est sujet à débat) que retiré des affiches de propagandes ne fera pas sauté des barrages de CRS.
J’en ai donc fini avec le personnage principal, je vais alors m’attaquer au contexte : déjà, je rejoindrai Inobi sur le fait que soudainement Célestia se mette à complètement oublier comment gérer sa nation. Je vois mal Célestia cédée à une quelconque ambition sachant qu’elle est déjà au sommet de la pyramide et que c’est elle qui pardonne à Luna PUIS la réintègre dans la monarchie équestrienne, sans parler de la transformation de Twilight et Cadence en Alicorne. C’est un peu le radical opposé de quelqu’un qui voudrait conserver le trône pour lui seul.
Pour ce qui est de Rarity, elle m’a l’air de parler de l'ASSASSINAT de Twilight, sa très proche amie, avec beaucoup de légèreté. En soit, le coup de Flurry Heart en chef de la résistance est cool, mais bon, c’est si théâtralement amené que ça fait aussi naturel qu’un théâtre de marionnettes. Surtout que Rarity a bien vite choisi de l’introniser au groupe de résistance simplement parce que la pégase porte juste une dague et n’est pas désagréable. À ce rythme, la résistance elle se fait rapidos gangbang par la Waffen SS de Célestia hein.
Conclusion : Beaucoup trop d’ambition en aussi peu de mots. Ça déborde, et à vouloir tout réaliser, on fait tout de travers. Après, même si l’histoire aurait pu être très correcte, j’aurai aimé plus d’originalité dans le speech parce qu’en 2200 mots, on n’apprend rien de très surprenant ou de plus curieux/intéressant que “Les princesses autres que Célestia sont soit morte, disparue où séquestrée.

 
 
Participation de Shamanchien : La saga des Terres du Crépuscules (8409 mots)
https://docs.google.com/document/d/1Fj0ovF539RNWNWuoJm2HnkFjGMa1NNMf4siRLP0-gRY/edit
 
Critique Inobi : Une autre fiction qui s’intéresse à ce qu’il se passe après que Celestia ne soit devenue méchante. Ici, on se situe dans un univers qui semble post-apocalyptique, où Daybreaker serait devenu réalité.
On suit l’histoire d’un groupe de six personnages, un dragon, un minotaure, un griffon, une zébrelle, une bisonne et un changelin, qui s’aventure dans les terres du jour pour retrouver un artefact. Ces fameuses terres sont présentées comme extrêmement inhospitalières et désertiques. La première chose que font les personnages, c’est de rechercher un abri. Bien que je ne comprenne pas l'intérêt d’un feu de camp, car il doit faire chaud, la scène qui s’y passe nous permet de commencer à comprendre la dynamique du groupe et les relations internes.
L’affrontement contre le loup de sable est plutôt intéressant, et permet à un personnage qui me semblait inutile de briller, et renforce l’impression de danger de ce monde. Le combat laisse des traces qui ne sont pas instantanément effacées, et chaque membre semble vraiment avoir sa place, sauf peut-être le changelin.
Le reste du voyage est assez éludé, mais c’est une bonne chose. L’auteur ne tombe pas dans le piège de répéter le même schéma trop longtemps, tout en nous donnant suffisamment d’information pour s’attacher au groupe. On apprend ici plusieurs règles du monde, dont celui que partout où le soleil frappe, Celestia voit. On apprend aussi des informations sur les raisons que les sommeils doivent être sans rêves dans ces terres, même si théoriquement le pouvoir de voyager dans les songes est celui de Luna et non Celestia, mais c’est suffisamment bien amené pour que ce soit accepter facilement.
L’arrivée au château de Twilight est très intéressante elle aussi, et son exploration est parfaitement rythmée pour que l’on ne s’ennuie pas, sans que pour autant on ait une impression de rush. Le combat qui s'ensuit est lui aussi parfaitement rythmé, donnant à nouveau un moment de gloire à chaque personnage. En fait, le combat est tellement bien raconté qu’il arrive à nous faire oublier l’absence du changelin, ce qui fait que le twist de fin est parfaitement amené, et l’idée même d’une équipe suicide est parfaite dans ce monde.
L’auteur à réussi dans cette fiction à poser un univers parfaitement compréhensible, et les quelques références, comme le nom du minotaure, Copper Field, qui donne une information sur l’origine de ce dernier, ou la phrase lâchée par Day Breaker, rendent la fiction un peu plus riche.
Chaque personnage a sa propre personnalité, et aucun n’est surpuissant, ce qui est un très bon point. Dès le milieu de la fiction, quand on apprend que le but de leur mission est de retrouver les éléments d’harmonies, on essaye de s'imaginer quel personnage correspond à quel élément, ce qui renforce beaucoup la fin.
Le monde, qui à l’air impitoyable, et en même temps enchanteur. l’idée que le jour et la nuit ne bougent plus est magnifique, et que toutes les races se sont regroupées sur une simple bande de terre entre jour et nuit, les terres du crépuscule, est pour moi une superbe idée.
Day Breaker, elle, est très réussi. Ces pouvoirs semblent illimités, et pourtant on peut la tromper, on peut se soustraire à son regard. Sa capacité à voyager dans les rêves est expliquée par l’assimilation de sa soeur, et l’idée même d’utiliser le cadavre d’un ancien héros, ou même d’utiliser Twilight, est juste parfaitement diabolique. Si je devais donner un point négatif, ce serait qu’on ne connaît pas vraiment ses motivations ni les raisons de sa transformation, mais cela ne gâche en rien le récit.
Après, au niveau de la forme, une bonne relecture s’impose, car de nombreuses fautes redondantes sont présentes, comme “tunnel” écrit “tunnelle”. En dehors de ça, c’est plutôt plaisant à lire.
En conclusion, c’est la première fiction de Shamanchien que j’ai lu, et je l’ai trouvé extrêmement agréable. Et bien qu’elle se tienne en fiction solo, elle ferait aussi un parfait premier chapitre pour une fiction bien plus longue.
 
Critique Ishimaru : … ouah. Juste ouah c’est génial, alors je vais m'avancer et dire sans doute une grosse connerie, mais tu viens de nous pondre le Seigneur des anneaux version équestria et encore pour moi c’est juste une mise en bouche que je viens de lire, je veux encore je veux une vraie saga encore plus épique, plus grandiose. Bon après il est vrai qu’il y a quelque faute d'orthographe par-ci, par-là, mais on peut très vite les outres passer quand on voit la qualité de l’histoire et des personnages bien qu’à défaut d’être travailler son assez attachant pour la durée du chapitre et je pense que la limité de mots à freiner un peu l’écriture du chapitre, mais pour faire je veux une suite et une vraie saga épique … s’il vous plaît.
 
Critique AuRon : Alors là, je ne comprends pas. Shamanchien qui m’avait habitué à des textes très agréables, bien que longuets, propose ici là une fic catastrophique. Et je pèse mes mots. Je n’ai pas l’habitude d’être aussi dur, mais je ne peux pas prendre des pincettes face à un texte qui possède une phrase incompréhensible une fois sur dix. Car oui ! En plus du reste, il y a un gros manque de relecture.
Déjà, on a un univers post-apo dans des terres désolées, constamment illuminées. Où six personnages sorti littéralement de nulle part, frais comme des gardons sont présenté d’un coup. J’avoue que c’est un name dropping assez violent. Genre, parce qu’ils ont tous été présentés en un éclair. Donc niveau attachement particulier, je ne les aimais pas plus qu’un timberwolf. On a une princesse dragonne, un bison et un griffon random, et un minotaure et une zèbre qui a eux deux représente les seuls personnages ayant un minimum d’intérêt.
Littéralement on ne sait pas pourquoi ils acceptent de suivre la zèbre Sprite, et leur lieu de départ est littéralement expédié en une phrase, de sorte qu’on a un groupe d’inconnue qui part mourir à l’autre bout de la map. Pour un OS de 8 000 mots, j’aurai espéré bien plus que le simple développement de Sprite et Copper Field, et encore c’est léger. Parce que la bisonne qui fait son ado en manque de reconnaissance n’est pas très plaisant à lire, c’est même chiant, parce que c’est très classique. Les dialogues sont aussi pas mal cocasses dans la mesure où c’est rarement précisé qui parlent à qui, quand il y a plus de trois personnes sur scène. Et ils ne sont pas bien captivants. Pourquoi avoir cette griffonne kamikaze qui crie sans cesse, et c’est bien son seul trait de personnalité, “Griffonpierre pour toujours !” ? Sérieusement ? C’est très moche. C’est d’ailleurs par deux petites infos comme celle-ci qu’on sait que les deux lieux encore en activité d’Equestria sont l’Empire de Cristal et Griffonstone. J’aurai bien pu les manquer tant certaines phrases ne veulent rien dire.Et puis, je ne comprends pas Daybreaker qui aurait simplement pu planquer les éléments, et le monde était foutu. Genre parce que là, ça fait très méchant de scoobidoo je dois dire. D’ailleurs, pour ce qui est des combats, je n’ai pas trouvé mon compte, dans le sens ou c’est toujours le même rythme deux temps : je frappe, tu frappes, je frappe, tu frappes et la chorégraphie ne repêche pas le tout, car même si elle est épique, y a rien qui la démarque de n’importe quel autre combat de boss. Bon, j’avoue être un peu mauvaise langue sur ce point.
C’est ce qui conclut ma critique de cette participation. J’en suis navré, mais j’ai été extrêmement déçu.
 

 
Participation de LtZip : Certitude (6480 mots)
https://docs.google.com/document/d/1q3nnpqQwBfFc7Tv1sdSXcKMzwqMf7MWmE5ipVtwHFL0/edit

Critique Inobi : Bon, c’est exactement ce que j'attendais en lançant ce thème, une longue descente de Celestia et le fait que ces actions soient justifiées de son point de vue. Cependant, j’ai trouvé le style plutôt lourd, et j’avais assez hâte que la fiction se termine.
On commence par la mort de Fluttershy dans l’épisode où Zécora tombe malade. S’ensuit une longue réflexion sur la réaction possible de Discord, et surtout de ce qu’il faut faire pour s’y préparer. Et toute la fiction est centrée sur cet unique objectif. On commence par un rejet de l’idée par les princesses, suivit d’une quête de Celestia qui trouvera Chrysalis et découvrira qui est le chat qui la suit depuis toujours, et où elle apprendra qu’elle est en réalité morte lors de l’affrontement contre Nightmare Moon, puis ressuscitée par la mort elle-même. Elle terminera par faire un pacte avec cette dernière afin de finalement tué un Discord qui avait été ramené à la raison par Twilight.
Je pense que ce qui me gène dans cette fiction, c’est le faite qu’il s’agit quasi intégralement d’un monologue de Celestia, et surtout qu’à aucun moment la fiction ne sort de son atmosphère lourde et étouffante. Un peu de légèreté aurait peut-être permis de rendre la fiction un peu plus digeste. Le discours indirect de la plupart des personnages ajoute à la lourdeur de la fiction.
Sinon, l’idée que l’enfer est pavé de bonne intention est parfaitement exploitée, et si on le comprend rapidement, le thème reste amené avec maîtrise. J’aurais peut-être apprécié que la solution ne vienne pas d’un être supérieur, la mort, mais de Chrysalis. Je pense que ça aurait ajouté un autre côté à Celestia en dehors de juste “je dois protéger mon peuple.” J’aurais aimé la voir faire une alliance avec une ancienne ennemie de choisir un moindre mal.
J’aurais aussi aimé avoir quelques parties sur le deuil de Discord, mais ce n’était clairement pas le thème de la fiction.
J’ai aussi trouvé un peu superflus certains ajouts, comme l’histoire des nécromanciens qui ne colle pas totalement à l’univers du show, mais c’est le style de l’auteur.
Au niveau du style, certaines phrases sont vraiment très lourdes, et certaines tournures mériteraient d’être revues.
Bref, thème parfaitement respecté, mais une fiction très sombre, voir trop par moment. Cependant, on reconnait bien la patte de l’auteur, et les amateurs d’univers extrêmement sombre apprécieront.
 
Critique Ishimaru : Une longue et lente chute vers les enfers et l’agonie, rongée par une paranoïa omniprésente, ça représente très bien cette fiction et j’adore, certes ça traine en longueur, mais sa ne me dérange pas le moins du monde. Le ton mélodramatique qui à lieu durant tout la fiction me plait beaucoup ensuite ce qui est appréciable c’est que la réaction de Célestia est totalement crédible et ton chat de Cheshire comme je vois déjà des gens demander “mais pourquoi Célestia le voit, elle n’est pas morte.” Si elle est morte d’inquiétude.
 
Critique AuRon : Pour moi, cette participation est de loin la meilleure. Ton ton lourd et tes tournures de phrases aussi légères que des semi-remorques viennent malgré tout tacher le tableau. La narration est très chaotique cependant dans le sens où on a beaucoup de mal à identifier le narrateur avant un bon moment jonglant. Comme Inobi, je n’aime pas l’implication d’une identité supérieure sortie de nulle part. J’aime néanmoins ce côté très sombre et étouffant, allégorie des sentiments de Célestia. Malgré tout, tu racontes beaucoup de vide. Par là j’entends que la partie où tu décris les risques encourus si Discord reste en liberté est très longue. Pareille avec l’incipit de l’enterrement. C’est très long et très chiant. Après, j’ai trouvé une qualité allant en crescendo
jusqu’au moment où Chrysalis avoue. À partir de là, j’ai trouvé un manque de description flagrant et des dialogues assez peu naturels. Mais il faut vraiment que tu travailles ta lourdeur de texte.
 

 
Résultat :
 
Inobi : Bon, trois fictions assez différentes l’une de l’autre. Autant je n’ai pas vraiment de soucis à décider de quelle fiction est première, les deux places suivantes sont plutôt difficile à départager. La fiction de Queen Frost est très courte, et semble se terminer bien trop tôt. La fiction de LtZip a quant à elle le défaut inverse. Elle m’a semblé trop longue, et surtout, trop sombre. Bref, je vais quand même pencher pour elle, car elle a une fin. Donc mon classement :
1 - Shamanchien
2 - LtZip
3 - QueenFrost
 
Ishimaru:  
1- Shamanchien: le meilleur début possible pour une saga on veut une suite.
2- LtZip: Pour l’ambiance et la paranoïa.
3- QueenFrost: développe un peu mieux l’univers et fait une suite.
 
Auron :
1 - Ltzip
2 - QueenFrost
3 - Shamanchien

 
Donc le classement final est :
1 - Shamanchien
2 - LtZip
3 - QueenFrost
 
Félicitation à vous tous.

Hotep 2 135

[Live] Sunshine, ce soir à 21h

Dans la plus pur tradition que des générations d'animateurs de MLPfiction vous ont accordé, je vous annonce à la dernière minute la tenu d'un live EXCEPTIONNEL à base d'un peu de fiction du challenge "Et si Celestia était méchante" de Inobi et de notre mythique fil rouge "MAI - My Arcane Intelligence" de lnomsim.
Tout cela comme d'habitude ce sera ce soir à 21h30 sur le picarto de MLPfiction. Et retrouver les épisodes précédents sur notre chaîne YouTube ! (Comment ça j'ai oublié le dernier ?)

Aurora 2 137

Le journal du fanfiqueur édition #4

Le journal du fanfiqueur : 4ème édition
            Bonjour, bonsoir. Ceci est la quatrième édition du journal hebdomadaire du fanfiqueur. Nous y traiterons principalement l’actualité du site et de ses membres, avec de temps en temps de petites variations.
 
Critique
            Dans le dernier journal, un débat a eu lieu pour savoir si nous devions faire des critiques ou non. L’avis de la rédaction est plutôt positif à cette idée, mais nous manquons de personnel pour accomplir cette idée. Lire toutes les mises à jours poserait déjà quelques problèmes, mais certaines fictions font déjà plus de 50 000 mots, et les lire en entier ( nous ne pouvons pas lire une mise à jour sans lire le reste de la fiction, car nous devons quand même y comprendre quelque chose ) prendrait trop de temps.
 
L’actualité des articles
            Acylius va lancer la cinquième Crazy Clop Week et demandait un coup de main pour savoir quel personnage prendre. Il s’avère que la majorité a choisi Luna, et que nous pouvons maintenant attendre de voir ce que ça va donner.
 
            Un autre article a été posté, mais nous en parlerons plus dans la section événements.
 
            GeekWritter a fait une critique du film My Little Pony. Attention aux spoilers.
 
L’actualité des fictions
            Luiwen a créé “L'odyssée de Woona” une fanfiction à chapitre dans un univers alternatif où la part enfant de Luna et sa part adulte se sont séparées, donnant Woona et Nightmare moon qui doivent cohabiter. Au bout de 935 ans de vie commune, Nightmare Moon offre un cadeau à Woona : Une Odyssée spatiale qui fait actuellement un chapitre, 3 500 mots et porte les tags Comédie, Inclassable / WTF et Aventure.
 
            Samsoul80 a posté deux chapitres de sa nouvelle fiction “A une romance près” qui parle de Cadence et de Cadence et encore de Cadence. Que se serait il passé si elle n’avait pas mariée Shining Armor ? Voilà tout de le coeur de l’intrigue qui fait actuellement 10 000 mots et porte les tags, Slice Of Life, Aventure, Comédie et Romance.
 
            Xeltor a posté “New Light” un One Shot qui met en scène Starswirl le Barbu en personne. De quelle manière ? Eh bien, le résumé reste volontairement vague, donc nous vous donnerons simplement les tags, qui sont Sombre et Triste. La fiction fait 4 000 mots.
 
            IllHeart a fini “Burn” une fanfiction en rimes qui met en place la dernière lettre de Fluttershy pour Rainbow dash. Le texte porte les tags Romance, Triste et Sombre tout en faisant 1 200 mots.
 
            Shamanchien continue sa fiction “c'est pas le poney qui prend la mer, c'est la mer qui prend le poney”, une fanfiction qui se donne la lourde tâche d’essayer d’être comme un épisode de la série, plus particulièrement un épisode où les mane six vont résoudre des problèmes à un endroit où la carte les appelles. Le texte fait actuellement 31 000 mots, a une publication d’un chapitre par semaine et porte les tags Slice Of Life, Aventure, Triste et Romance.
 
            BroSparkle a continué sa fiction “Le retour d'une princesse” une fiction qui fait actuellement 23 chapitres pour 57 100 mots. Elle porte les tags Aventure, Comédie, Triste et Guerre / Violence. La fiction a reçue 24 votes qui sont tous positifs et parle parle du retour de Twilight dans un futur où seuls les poneys terrestres existent encore.
 
            IllHeart a mis en place le septième chapitre de “Avec l'amour que je te donnerai” une fanfiction qui met en place la vie de Sunset Shimmer avant qu’elle ne parte dans le monde des humains. Elle porte les tags Romance, Sombre, Slice Of Life et fait 40 000 mots avec 18 votes dont un seul négatif.
 
            PhoenixBleu a mis à jour “L'écho du passé” une fanfiction qui raconte l’histoire d’Equestria avant l’arrivée des Mane Six. Elle porte les tags Anthro, Univers Alternatif, Sombre, Guerre / Violence et fait 57 500 mots pour 9 chapitres
 
            Quiet One à sortie un autre chapitre de sa fiction “Tartare Tale” qui est un crossover entre Undertale et MLP. La fiction fait actuellement 9 500 mots avec cinq chapitres sortis. Elle porte les tags Sombre, Crossover, Guerre/Violence, Humain et Normal. La fiction est bien dans l’esprit de la série et ne se contente pas de remplacer les personnages par leurs équivalents poneys. Nous vous en recommandons la lecture.
 
L’actualité des événements
            Le prochain live aura lieu ce soir à 21h30 et sera animé par AuRon et Hotep.
 
           Un article a été posté il y a quelques jours sous la forme d’une énigme en binaire. Il est disponible ici. Pour ceux qui veulent savoir tout ce qui a été trouvé dessus, un google doc est présent et résume toute la situation. En tout cas, c’est un événement Halloween très intéressant et qui pique la curiosité de plus d’un.
 
-Article écrit par Wellen

GeekWriter 14 240

Critique MLP the movie [Spoilers]

Après une série de sept saisons et quatre téléfilms, My Little Pony se dote à présent d'un long métrage d'animation. Un véritable évènement qui a été très médiatisé par Hasbro et les bronies, puisque de nombreuses informations ont été distillé au fur et à mesure que la sortie du film avançait, et on a même eu des avant-premières un peu partout en France. Quand on sait que le but premier de cette série est de vendre des jouets, on peut vraiment louer la grande Lauren Faust pour son travail, même si la série s'est grandement améliorer après son départ. Une série qui d'ailleurs, peut avoir des épisodes vraiment navrants juxtaposés à des épisodes complètements géniaux, mais ça, c'est le lot de toute série.
Pour ma part, j'avais vraiment très peur, car l'avalanche d'information m'avait spoilé la moitié du film sans que je ne puisse contrôlé quoi que ce soit (le plus souvent, juste en ouvrant Facebook), d'autant plus que les bronies eux même jouait le jeu en partageant et en distribuant les informations eux même, ce qui rendit ce film et tout ce qui l'entoure complètement viral (du moins, pour la communauté brony uniquement). De plus, j'avais l'impression qu'Hasbro avait dépensé énormément de moyens pour les doubleurs secondaires, tout en basant sa campagne marketing là dessus, ce qui était d'ailleurs la source de spoil, puisqu'en disant qui doublait quoi, le tout en partageant des visuels sur les personnages en question, on savait qui était méchant, neutre ou gentil.
 
D'ailleurs, lorsque j'ai atteint la salle de cinéma, j'ai eu le grand plaisir de la trouver complètement vide, ce qui était à la fois une bonne et une mauvaise chose. On avait pas de gamin chiant (ce qui intègre aussi les bronies pénibles d'ailleurs) pour nous sortir du film malgré nous, mais c'est hélas aussi un signal d'alarme. A Bordeaux, même au matin, une salle peut accueillir très facilement un public réduit de 10 à 20 personnes. Quand on est un peu en dessous, c'est que l'on voit un film d'auteur ou un film de petite envergure (c'est à dire peu médiatisé ou ayant peu de succès). Quand il n'y a vraiment personne... c'est qu'il y a un soucis quelque part, surtout le lendemain de sa sortie.
 
Mais donc, ce film ? Qu'est ce qu'il vaut ?
Et bien, avant de nous y attaquer, il faut parler de deux choses en préambule.
Tout d'abord, ce film est vendu comme une adaptation de la série animé, pas des jouets. C'est un bon point de partout et nous amène au second point : A partir du moment où on fait une adaptation (et non , nous ne sommes plus obligé de respecter le canon de la série. Et c'est tant mieux, car caser toute une série dans un film de moins de deux heures... Surtout si c'est juste pour faire une aventure à part qui n'aura aucune incidence sur la série, c'est une très mauvaise idée. Cependant, ce film est adressé en premier aux bronies, donc l'équipe a travaillé pour assurer une certaine cohérences pour les personnages les plus importants, c'est à dire les Mane6 et rajouter des petits clins d'oeil un peu partout pour faire plaisir. Donc adaptation, mais doucement, on a pas trop pris de liberté. Ce qui sera dommageable... comme nous le verront à la fin. Je tiens aussi à dire avant de dire avant de commencer la critique j'ai plutôt bien aimé ce film, malgré ses défauts. Gardez cela en tête, car je vais sans doute être un peu dure sur certains point, mais pourtant j'ai aimé ce film.
 
Technique
Putain, que ce film est beau. C'est un véritable régal pour les yeux, même si la technique d'animation est différente, les couleurs pètent de partout, l'animation est un régal pour les yeux, les plans sont très travaillés et même si les poneys ont une physionomie un peu différentes, elles sont encore plus mignonnes et poupines qu'avant. Ce qui tombe bien vu la thématique du film, mais nous reviendront dessus en temps voulu. Dans la série animé, les personnages étaient déjà très expressifs, même si parfois, ça enclenchaient des memes malgré les auteurs. Dans le film, tout en restant beaucoup plus naturel (excepté Pinkie Pie... ), les expressions faciales sont très travaillés, et je pense même (bien que là, je n'en sois pas totalement sûre) que chaque personnage possède ses expressions propres, ce qui a dû donné un travail de titans à ceux qui sont chargés de planifier tout ça. Enfin, tout est bien, sauf Pinkie Pie dont les expressions se rapprochent beaucoup trop de Smile HD (non n'allez pas voir ce truc si vous ne savez pas ce que c'est). Je sais qu'elle est sensé être un peu folle, mais hélas, beaucoup trop de ses expressions ressemblent plus à celles d'une psychopathe qu'à l'élément du Rire. Surtout que dans la série, elle sourie tout le temps, elle rigole beaucoup, elle peut se montrer cartoonesque, mais rarement elle en devient inquiétante. Dans le film, la plupart du temps, elle devient inquiétante et en plus, on a un gros plan dessus. Alors, bien entendu, il n'y a rien de grave, et si ça se trouve, c'est juste un truc très personnelle qui me mettait mal à l'aise. Mais pour le moment, ça reste un élément assez dérangeant du film, qui aurai put être évité par des plans moins serrés.
 
Doublage
J'ai vu le film en version française (j'aime aller au cinéma pour voir des oeuvres cinématographique), et hélas, bien que les doubleuses des Mane 6 font de leur mieux, ça reste insuffisant, surtout pour un film. Lorsqu'elles doivent juste parler, tout va bien, lorsqu'il faut exprimer certaines émotions, ca devient compliqué pour certaines actrices. Et de toute manière, toujours pas d'accent pour aucun personnage. Pas de ton campagnard pour Applejack. Pas de ton précieux presque français pour Rarity. Pas de voix se rapprochant plus du murmure que de la véritable voix pour Fluttershy... Je sais bien que faire des changements drastiques n'est pas possible, et que changer les voix présentaient trop de risques. Mais quand on voit le reste du casting, je pense qu'ils auraient pu dépenser du fric histoire d'avoir de meilleures doubleuses pour les héroïnes bordel ! Pour le chant surtout ! Mais punaise, je suis sûre qu'avec le cachet de Sia, on pouvait payer des cours de chant pendant trois mois pour les six personnes ! Véritable anecdote hélas, mais la première chanson du film m'a donné la migraine, et elle est interprétée par les Mane 6. La première chanson du film a faillit gâcher mon expérience de tout le film, mais fort heureusement, j'étais parée ! Des cachets anti-douleur et c'était reparti !
 
Mais si les Mane6 ne sont pas terrible en français, pour ce qui est des personnages secondaire, c'était du pur caviar, ce qui d'un côté, me met presque en colère. Conserver le casting d'origine provoque, dans le cas de la VF, une véritable dissonance puisque les nouveaux arrivant ont un doublage beaucoup plus naturel et professionnel que les héroïnes présentes depuis sept saisons et 4 téléfilms ! Bon sang ! Rien que pour ce film, il aurai fallut les changer ! Que ce soit pour les rôles les plus tertiaires comme le porc épic, ou que ce soit l'escroc félidé, on est toujours dans le bon ton et la bonne expression. Les chansons dédiés à chacun d'eux sont tout aussi bons... s'ils n'étaient pas gâchés par les doubleuses des Mane6... Hélas.
Les chansons des personnages secondaires sont l'un des points forts de ce film, en particulier la chanson de Sia à la fin de ce film. Sia d'ailleurs n'est pas un problème dans ce film, je regrette juste une chose : tant qu'à faire comme dans Zootopie, à savoir engager une chanteuse pour jouer une chanteuse, il serait bien meilleur d'aller jusqu'au bout de l'idée et donner un véritable rôle à Sia. Déjà, le poney n'est qu'un ponysona sans personnalité spécial, mais Gazelle dans Zootopie faisait elle aussi des choses, ce n'était pas qu'une silhouette servant à assurer une rentrée d'argent au film. Tout d'abord, elle inspirait l'héroïne, mais elle menait aussi des actions militante. Dans le cas de Sia, le personnage ne sert qu'à faire une blague et à assurer la chanson final. C'est tout. La chanson est juste magnifique et je l'ai prise pour mon MP3, mais hélas, on aurait peut être pu faire plus.
 
Personnages
Ce qui permet d'ailleurs d'enchaîner sur tout les autres personnages, qui sont eux, de véritables personnages, pas juste un placement de produit.
Mais intéressons nous tout d'abord aux principaux protagonistes, qui sont ils ? Il s'agit de Twilight, Tempest et Capper le chat. Pour Twilight, c'est très évident : le film se concentre sur elle, sur ses sentiments, ses erreurs, ses tourments et plus largement, c'est elle qui prend toutes les décisions concernant la sauvegarde d'Equestria. Elle est une héroïne dans tout les sens du terme, et c'est celle qui souffrira le plus du monde extérieur à Equestria. Il y a plus à dire dans la trame narrative.
Le second personnage important est Tempest. C'est elle aussi qui prendra toute les décisions antagoniste, traquant Twilight durant tout le voyage. C'est une bonne méchante, qui est compétente, puissante et dont le design anguleux, presque masculin, sert à appuyer sa différence. Comme on est dans un film pour enfant, tout est fait pour appuyer le fait que c'est la vilaine, devenant un véritable caricature, avec son armure noir, sa coiffure punk, les tons sombres de son crin et pelage, sa cicatrice, et bien entendu, ne pas oublier le passé pseudo tragique, à savoir "j'ai été rejeté de mes amis parce que j'ai été mutilé, je me suis sentie abandonnée et trahit, donc pouf, je vire au côté obscur". Mais même si c'est une caricature, même si, bien entendu, à la fin, elle rejoint les gentils... Elle reste plaisante à suivre et elle ne fait que des actions qui sont complètement logique par rapport à elle, aux situations et à l'univers. En somme, le seul problème avec elle, c'est son design, et c'est tout, tout le reste est très bon, et si on pouvait avoir un peu plus de méchante comme elle dans la série, elle durerait encore dix ans.
Et enfin il y a Capper que je prend comme un protagoniste principal. C'est un choix assez surprenant de ma part, j'en conviens  (et non, ce n'est pas parce que c'est un chat), mais plusieurs éléments me pousse à dire qu'il en devient un personnage principal :
- Il a chanson dédié, tout comme Twilight et Tempest, c'est à dire une chanson servant à introduire son personnage et à définir son caractère.
- Il prend des décisions importantes (même si c'est en nombre négligeable).
- C'est certainement lui qui met en place le plan final (avec Pinkie Pie vu le plan...)
- Lors de l'assaut final, il est au milieu de l'écran, et on le voit mieux que les autres...
J'imagine très bien que ce n'était pas dans les intentions des auteurs de lui donner tant d'importance, mais il vole tout de même la vedette, bien plus que les pirates même.
La plupart des protagonistes d'ailleurs sont des silhouettes, y compris les Mane 6, bien qu'au moins nos juments préférées soient introduites correctement par rapport à leur caractère. Mais... pour un film sur My Little Pony, la plupart des Mane 6 ne servent à rien ! Humour à part, Rarity sert à convertir Capper en lui offrant des boutons dorées à sa veste (vlà la conversion oulala...), Rainbow Dash apprend aux pirates à se respecter un peu (et là j'accepte tout à faire, c'est la meilleure utilisation de Rainbow Dash et de son élément depuis longtemps), et Pinkie Pie fait principalement des conneries et redonnent l'espoir aux hippogriffes. Applejack ne fait rien de particulier, mais au moins, elle, elle parle. Et Fluttershy, c'est la misère complète. Déjà, au moindre danger, elle se planque, même quand on fait du mal à ses amies, et comme on est dans un scènario de poursuite, elle passe donc son temps à couiner et à se cacher derrière sa crinière. Elle parle presque pas, et n'intervient quasiment jamais dans les événements, et même lors de la bataille final, elle fait rien à part une séance de psy express à l'un des sbire (ce qui en fait une scène plutôt drôle d'ailleurs). Du coup, était ce utile de mettre le Mane 6 au complet dans ce film ? Sachant que l'on était dans une adaptation ? Mais ce problème de surcharge n'est pas grave... comparé aux caméos de crédits de fin qui foutent en l'air complètement la cohérence du film... Mais nous y reviendront à la fin, car nous devons justement parler de la trame de ce film.
 
Enfin, parlons du Storm King... qui est un véritable méchant en carton. Incompétent, ne sachant même pas se servir de l'artefact qu'il obtient avec la magie combinée des quatre alicornes, ne sachant même pas que ses cibles sont des alicornes... et qui sait à peine se battre surtout ! C'est à croire que c'est Tempest qui a elle toute seule à mis en place l'empire de ce méchant. Attention, je ne dis pas qu'il est attachant, mais il est tellement naze (j'ai pas vu cela depuis Kim Possible en 2009, c'est pour vous dire) que je me demande comment il fait pour diriger son empire. Il reste tout de même magnifiquement doublé en français, il est plutôt drôle et sa fin est satisfaisante.
Trame narrative
Tout d'abord, un détail me plaisant bien, on sort enfin d'Equestria, et pas pour aller à l'Empire de Crystal. Il était temps tout de même si vous voulez mon avis, car on nous parle régulièrement de l'extérieur d'Equestria, et c'est limite si on nous fait pas croire que la planète MLP ne dispose que d'un continent rempli de mignons poneys altruistes et de griffons un peu ronchon.
D'ailleurs, ce voyage est un prétexte à une trame des plus classiques dans les films pour enfants :
- L'introduction à l'univers (rien à dire, à part la chanson m'ayant donné la migraine).
- L'élément perturbateur avec un méchant unidimensionnel envoyant son sidekick compétent pour faire le sale boulot (contient des incohérences graves)
- Le voyage en lui même, qui est pas mal, chaque rencontre et péripéties étant bien mise en scène.
- Le héros qui fait une connerie et qui se met tous ses amis à dos (contient une autre incohérence qui devient encore plus grave à cause des caméos dans les crédits de fin)
- Le héros se fait capturer (c'est une punition tout à fait adéquate)
- Les autres personnages font l'union sacrée ultime où tout le monde se regroupe, réaffirme leur amitié avant de faire le plan qui va bien.
- On applique le plan et on fait la bataille final (tient, Applejack et Fluttershy, servez à quelque chose un peu, non mais. Et on met bien Capper au centre de la formation pour qu'il prenne tout l'écran bien entendu).
- La sidekick compétente se faire trahir par le grand méchant et du coup, elle change de camp.
- L'inévitable scène du "Oh non le héros il est mourru dans sa confrontation avec le méchant ! Nonnnnnn nous sommes si triste... Mais... un rayon de lumière ? OH ! Le héros n'était pas mort ! JOIE !" (cette scène ne fonctionne JAMAIS avec des licences connu bon sang. Bien entendu que l'on ne va pas tuer Twilight ! C'est comme dans Tom & Jerry le film où on nous fait le même coup. Bien entendu que l'on ne va pas tuer le protagoniste, il y a encore moult épisodes de la série où il est bel et bien présent. Une ficelle pareille ne fonctionne et ne fonctionnera jamais sur les humains moyennement intelligent de plus de six ans).
- Le méchant y meurt, le monde est sauvé, tout va bien dans le meilleur des mondes (fait intéressant, bien que l'on ait pas quelque chose de trop explicite avec ici, un méchant changé en statue et se brisant avec une chute au sol, on nous fait comprendre subtilement que Storm King est bel et bien décédé. Ce qui est une grande première dans la licence, puisque même Tirek, on le met juste au Tartare.)
 
Comme vous pouvez le constater, c'est ultra classique, et je n'ai aucun problème avec ça. Si on ne prend pas en compte les éventuelles incohérences (nous y reviendront), ce n'est pas l'utilisation de ce schéma qui est le problème, puisque pour la majorité du film, il fonctionne très bien ! Le soucis, c'est que les scénaristes l'ont trop appliqué au pied de la lettre, sans réfléchir à l'adapter correctement à l'univers de My Little Pony et à ses personnages. Faire croire à la mort possible du protagoniste principal par exemple fonctionne très bien lors d'une création original, notamment si la mort est un enjeu possible pour les personnages. Dans la Belle et la Bête par exemple, étant donné que dans l'oeuvre d'origine, la Bête meurt et que le combat final a été particulièrement violent physiquement et mentalement, tout laisse à croire qu'il est mort pour de bon. La peur devient réel et le désespoir de Belle nous frappe nous aussi, nous laissant monter les larmes aux yeux... quand on ne pleure pas pour de bon. Dans My Little Pony, à aucun moment la mort est un enjeu plausible, tout d'abord parce que Hasbro n'aurait jamais les couilles de le faire, et ensuite parce qu'à aucun moment la mort ne semble être possible. Il y a bien le grand méchant qui maltraite l'héroïne avec un gros rayon d'énergie, mais elle se relève immédiatement sans plus d'effet que cela. L'épisode 20 de la saison 7 de MLP présente plus de risque avec une maladie mortelle que ce film ! Twilight n'a jamais été mise en danger physiquement dans ce film. C'est moralement qu'elle est le plus mise en difficulté, mais là encore ça présente d'autres problèmes...
 
Message
Le message de My Little Pony en général, c'est que la magie de l'Amitié (représentant en fait des valeurs altruistes) est plus fort que tout, et doit rester plus fort que tout pour triompher de toutes les difficultés. Et régulièrement, dans la génération quatre de cette licence, on confronte cette magie à ce que j'appelle le Réel. Le Réel, c'est Starlight Glimmer qui a des idées différentes, voir totalitaires. Le Réel, ce sont ces disputes qui se transforment en vendetta terrible, ces patrons d'hôtel malveillants pourvu que ça leur rempli le portefeuille, ces capitalistes de l'extrême sacrifiant la qualité à la quantité, ces fans de votre oeuvre qui ne font absolument pas attention au message que vous voulez faire passer... Bien entendu, c'est extrêmement niais, mais le Royaume d'Equestria façonné par ces luttes quotidiennes reste extrêmement positifs, sans parler du fait que ça permet de foutre dehors l'envahisseur de fin de saison. Et si ces valeurs disparaissent, et bien ça donne les possibilités évoqués dans le final de la saison 5 (qui d'ailleurs, sont évocable à cause de Starlight Glimmer, celle qui représente le plus le Réel selon moi) qui sont tristement réaliste (sauf le truc avec Discord bien entendu), mais ça donne aussi l'Extérieur d'Equestria. En dehors du Royaume, on trouve des villes dégueulasses remplis d'esclavagistes faisant leur profit sur la vie d'autrui, des royaumes tombés et en exil, des gens contraints d'endosser des uniformes trop serrés, soumis à une vie aliénante où on consulte les règles pour un oui et pour un non...
 
C'est pour ça que c'est Twilight qui est la protagoniste principale de ce récit, et non les Mane 6 dans leur totalité. Car le Réel, quand on l'affronte à petite dose dans son cocon, ça va. Quand on est complètement plongé dedans et que l'on s'en prend plein la gueule à chaque pas, c'est une autre histoire. C'est le cas de Twilight, qui avec son anxiété chronique et son manque d'assurance, est celle qui en souffre le plus et qui remet par le même coup ces valeurs altruistes en questions. Or, l'alicorne violette représente l'élément de la Magie, qui n'est pas représenté par votre capacité à balancer des rayons lasers (ou sinon il aurait suffit d'un combat à la DBZ à chaque fois) mais se base dans votre faculté de croire en ces valeurs altruistes. C'est ça, la Magie de l'Amitié, et c'est pour ça que la Magie en est le ciment : il faut y croire pour que ça fonctionne, sinon ça se corrompt ou se fissure... et au final, on finit par faire la même erreur que Twilight : on utilise ces valeurs altruistes comme moyens pour obtenir quelque chose (ce qui est malhonnête) au lieu d'en faire une finalité en soit. C'est là que notre héroïne se fourvoie, car ces valeurs fonctionne bels et biens alors que l'histoire se déroule dans un terrain complètement hostile aux équestriens. C'est parce que Rarity, Rainbow Dash et Pinkie Pie croient fermement en ces valeurs qu'elles parviennent à se faire des alliés tout au long du voyage et ce seront ces alliés qui sauveront en partie la situation. Le propos du film serait donc de dire aux gens que c'est par acte de foi que les valeurs altruistes fonctionnent le mieux, même si ça ne marche pas sur tout le monde.
 
Sur le papier, c'est génial, même si c'est niais et maladroit. Sauf que Twilight Sparkle a déjà accompli ce genre de quête intérieur en convainquant Starlight Glimmer (qui représente le plus le Réel) d'étudier l'Amitié afin de la faire progresser petit à petit vers la lumière. Par cet acte de conversion (puisque l'on converti l'avatar du Réel), ce qu'elle accompli dans le film paraît parfois invraisemblable voir superflu. Soyons sérieux cinq minutes, qui entre Twilight et Starlight pourrait :
- Douter de tout le monde, juste par délit de faciès (bon d'accord... c'était un chat vous me direz)
- Basculer du côté obscur pour tenter de voler le trésor le plus précieux d'un royaume entier en exil dans la mer, le tout en se servant de ses amies comme des pions.
- Remettre en cause toute ses valeurs sur l'Amitié, jusqu'aux liens avec ses proches, jusqu'à prononcer "Je n'ai peut être pas besoin d'amies comme vous".
Je pense personnellement que malgré l'évolution de Starlight, ce genre de choses lui conviennent mieux qu'à Twilight. Le message hélas, en pâti un peu, par manque de prise de risque. Mais il reste bon malgré tout ! Le traitement n'est pas optimal, mais ça reste efficace.
 
Incohérences
Car, il y en a, hélas, qui sont plutôt gênant. Rappellons tout d'abord le méchant en carton, qui ne semble même pas capable de pisser tout seul, mais qui est à la tête d'un empire. Mais ça encore...
Il y a aussi les Princesses. Alors, oui, une princesse peut être vaincue, Cadence passe son temps à cela et Célestia a déjà été vaincue par Chrysalis. Sauf que...
- Soit la Princesse a essayé de se battre, voir de contre attaquer.
- Soit elles étaient trop faibles car elles ont donné leur magie à Twilight.
- Soit toutes les princesses se sont fait avoir en même temps par les changelins infiltrés et en surnombre.
Ici, Tempest met à terre chacune d'entre elle, sans les prendre par surprise, bien en face, et chacune leur tour. On a juste Cadence qui tente intelligemment un bouclier, mais... nope. Et l'attaque dure bien plus d'une minute, le temps de réaction moyen c'est une seconde. Je dis ça, je dis rien. Et bien entendu, quand Tempest demande la redition d'Equestria, Celestia répond que tout le Royaume est là et qu'ils sont des centaines. Des centaines. Putain, Equestria en fait, c'est même pas une cité état. C'est un village avec un gros château géant pour 4 juments privilégiés c'est ça ? Tu m'étonnes que Tempest ait immédiatement débarqué ses troupes avec une information pareille. Storm King est un méchant en carton, mais Célestia c'est pas mieux.
On apprend aussi que le Royaume Hippogriffe a choisi de se cacher au fond de la mer quand Storm King s'est trop intéressé à leur terre. Bon, d'accord fort bien, j'accepte. Sauf qu'à la bataille final, la Princesse hippogriffe, qui est une petite crevette par rapport au sbire de base, peut en soulever un sans problème et jouer au bowling avec les méchants. Soulever 3 fois son poid pour faire du dégât, c'est digne d'un dragon, c'est d'ailleurs ce que fait Ember sans transpirer. Ca donne plutôt l'impression que les hippogriffes sont des grosses feignasses fragiles.
 
Mais tout ça, c'est rien par rapport aux crédits de fin. Vraiment, l'inactivité des personnages, même si elle peut être aberrante, ça reste rien du tout. Car, les crédits de fin remettent quasiment en question le statut d'adaptation du film. Dans une pure adaptation... Si Discord n'était pas là et n'aurait pas bouger ses fesses pour sauver Fluttershy, ce ne serait pas grave, seuls les extrémistes bronies auraient ronchonner, et tout irait très bien.
Sauf que non seulement Discord apparaît, mais en plus, Starlight aussi ! Et là, tout ce que j'ai pensé et dit en ce qui concerne l'adaptation s'écroule, car il n'y a alors aucune raisons pour que ces deux là ne fasse que dalle de toute l'histoire !
Pour Discord, dés que Fluttershy aurai été en danger à cause d'une armée un peu taquine, je l'imagine très bien apparaître de nulle part pour expliquer aux méchants que bon, vous êtes gentil, mais y'a mon amoureuse, là, donc je vais vous mettre des claques et vous repartez chez vous. Musique de Sia, fin du film.
"Ben oui, mais faut bien un film non ?" En effet, mais dans ce cas, tu profite de faire une adaptation, et tu ne le fais même pas apparaître.
Pour Starlight, c'est plus simple, étant donné que le scénario est mieux adapté pour elle que pour Twilight Sparkle, son apparition dans les crédits prouve qu'il n'aurait pas fallu faire cette histoire avec les Mane 6 (dont d'ailleurs, deux ne servent à rien, trois font juste un petit truc pour se faire des alliés...) mais avec elle et les autres personnages. Facile à faire, les quatre alicornes se font capturer, l'artefact Evil TM prend trois jours/une semaine à se charger de leur magie, Starlight doit aller chercher les Hippogriffes pour demander de l'aide. Et à partir de là, toute les autres rencontres auraient été naturels, il n'y aurait rien de superflu...
 
Mais je ne suis pas idiote. La licence MLP s'est basé sur les Mane 6, et faire un film sans elles aurait été un échec commercial, même s'il avait été un meilleur film. Donc, je pointe ces mauvais point, mais je garde tout de même un certains recul. Le but de ce film n'est pas artistique, il est commercial. Une publicité XXL à la fois pour la série, pour les jouets et pour les bronies eux même, car mine de rien, ce film est une victoire pour cette franchise. Avoir ce film, c'est déjà quelque chose de formidable, et il n'a pas été fait avec le cul. Il y a une véritable sincérité de faire quelque chose de bon avec ce film, et s'il ne prend pas de risques pour ses héros, il le prend ailleurs, et rien que pour ça, c'est déjà génial. Je tiens à rappeler, que pour bien d'autres séries, lorsqu'ils sont adaptés au grand écran, vous avez juste un épisode géant ne changeant même pas ses standards d'animation (Totaly Spies) ou bien juste plusieurs épisodes rassemblé pour faire un film (Oggy et les Cafards). Parfois, on a bien quelque chose de cool, mais qui ne défonce pas autant visuellement, comme Les Simpsons ou South Park (bien qu'eux, ils ont une narration mieux maîtrisée). MLP le film reste une chance, il est beau à regarder et il reste appréciable malgré ses défauts. Je l'ai en tout cas aimé et je vous le recommande... Et pendant ce temps, Zombillènium est sortie en même temps est il est bien meilleur que MLP le film. Mais ça, c'est une autre histoire.

Slendermare 56 1010

01000100 11101001 01100010 01110101 01110100 00100000 01100100 01100101 01110011 00100000 01101010 01100101 01110101 01111000

00101000 01000011 00101001 00110011 00110010 00110011 00110111 00100000 00110010 00110000 00100000 00110010 00100000 00110001 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00110111 00110111 00110010 00100000 00110001 00100000 00110010 00001101 00001010 00101000 01000011 00101001 00110001 00111001 00110011 00100000 00110011 00111000 00100000 00110001 00110000 00100000 00110101 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00110001 00110101 00110100 00111000 00100000 00110001 00100000 00110010 00001101 00001010 00101000 01000011 00101001 00110100 00110111 00110111 00110001 00100000 00110011 00111001 00100000 00110001 00110000 00100000 00110001 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00110001 00111000 00110000 00100000 00110010 00100000 00110001 00001101 00001010 00101000 01000011 00101001 00110010 00111001 00110101 00110001 00100000 00110101 00110010 00100000 00110100 00100000 00110110 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00110001 00110101 00110010 00110001 00100000 00110010 00100000 01000101 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00110011 00110000 00110110 00100000 00110001 00100000 01000101 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00110110 00110011 00100000 00110001 00100000 00110011 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00110010 00110000 00111001 00100000 00110001 00100000 01000101 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00111001 00110000 00110110 00100000 00110001 00100000 00110100 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00111000 00110000 00111001 00100000 00110001 00100000 00110011 00001101 00001010 00101000 01000011 00101001 00110101 00110010 00110100 00100000 00110011 00110000 00100000 00111000 00100000 00110100 00001101 00001010 00101000 01000011 00101001 00110010 00110101 00110011 00110111 00100000 00110100 00110111 00100000 00110001 00110011 00100000 00110100 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00111000 00110011 00110010 00100000 00110001 00100000 00110011 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00111000 00110011 00110010 00100000 00110001 00100000 00110100 00001101 00001010 00101000 01000011 00101001 00110010 00110010 00111001 00100000 00110011 00110010 00100000 00110010 00110001 00100000 00110001 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00110001 00110101 00110000 00110010 00100000 00110110 00100000 00110010 00101101 00110100 00001101 00001010 00101000 01000011 00101001 00110001 00110000 00110100 00100000 00110011 00111000 00100000 00110001 00111000 00100000 00110001 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00110001 00110001 00110111 00110010 00100000 00110001 00100000 00110010 00001101 00001010 00101000 01000011 00101001 00110010 00110101 00110000 00111001 00100000 00110010 00110110 00100000 00110001 00110000 00100000 00110001 00001101 00001010 00101000 01000110 00101001 00110001 00110100 00111000 00111001 00100000 00110001 00100000 00110010 
 
01101000 01110100 01110100 01110000 01110011 00111010 00101111 00101111 01101001 01101110 01110011 01110100 01100001 01110101 01100100 00101110 01101001 01101111 00101111 00110001 01101100 01010101 01001101 
 
01101000 01110100 01110100 01110000 01110011 00111010 00101111 00101111 01101001 01101110 01110011 01110100 01100001 01110101 01100100 00101110 01101001 01101111 00101111 00110001 01101100 01010101 01001000 
 
01101000 01110100 01110100 01110000 01110011 00111010 00101111 00101111 01101001 01101110 01110011 01110100 01100001 01110101 01100100 00101110 01101001 01101111 00101111 00110001 01101101 00110001 01011001 
 
01101000 01110100 01110100 01110000 01110011 00111010 00101111 00101111 01101001 01101110 01110011 01110100 01100001 01110101 01100100 00101110 01101001 01101111 00101111 00110001 01101101 00110011 01111000 
 
01101000 01110100 01110100 01110000 01110011 00111010 00101111 00101111 01101001 01101110 01110011 01110100 01100001 01110101 01100100 00101110 01101001 01101111 00101111 00110001 01101101 00110101 01100101 
 
01101000 01110100 01110100 01110000 01110011 00111010 00101111 00101111 01110000 01110010 01100101 01110110 01101001 01100101 01110111 00101110 01101001 01100010 01100010 00101110 01100011 01101111 00101111 01101010 01100101 01010101 01101001 01100111 01010010 00101111 01011010 01110000 01110000 01100011 00101110 01110000 01101110 01100111 
 
01101000 01110100 01110100 01110000 01110011 00111010 00101111 00101111 01101001 01101110 01110011 01110100 01100001 01110101 01100100 00101110 01101001 01101111 00101111 00110001 01101101 00110110 00110000 
 
01101000 01110100 01110100 01110000 01110011 00111010 00101111 00101111 01101101 01101100 01110000 01100110 01101001 01100011 01110100 01101001 01101111 01101110 01110011 00101110 01100011 01101111 01101101 00101111 01100011 01101000 01100001 01110000 01110100 01100101 01110010 00101111 00110101 00110001 00111000 00110110 00111111 01101011 01100101 01111001 00111101 
 
01101000 01110100 01110100 01110000 01110011 00111010 00101111 00101111 01101001 01101110 01110011 01110100 01100001 01110101 01100100 00101110 01101001 01101111 00101111 00110001 01101101 01000010 01001000 

Aurora 9 203

Le journal du fanfiqueur édition #3

Le journal du fanfiqueur : 3ème édition
            Bonjour, bonsoir. Ceci est la troisième édition du journal hebdomadaire du fanfiqueur. Nous y traiterons principalement l’actualité du site et de ses membres, avec de temps en temps de petites variations.
 
Petit rappel
            Comme ce journal résume l’actualité du site, si vous voulez  informer les lecteurs de votre retour, vous pouvez simplement nous envoyer un message avec ce que vous auriez normalement posté déjà prêt. Nous l’ajouterons dans le numéro de la semaine, et ce dans l’objectif d’épurer la section des articles. Bien entendu, ce n’est pas obligatoire, notre journal n’étant pas “officiel”.
 
L’actualité des articles
            Lumino a besoin de savoir quelque chose dans son article. Attention cependant, il spoil la fin de la saison 7
 
            Yoann95 vous informe qu'il n'est pas mort dans un article de retour. Il va continuer d’écrire des fictions et a plein d’idées.
 
             Peposims vous informe qu’il est peut être de retour. Il a quelques idées que je vous invite à voir dans son article.
 
            Supersonic vous demande votre avis par rapport à une fanfiction Micheal Jackson / MLP. Pour le lui donner, allez dans l’article.
 
            Ammadea vous demande ce que vous avez pensés du film My Little Pony. Attention aux spoilers.
 
            QuietOne a déjà fini Tartare Tale et hésite à poster une autre fiction crossover en même temps. Il vous demande votre avis.
 
            Inomsim théorise sur la fin du monde dans mlp dans son article. Comme il contient des spoilers, faites attention.
 
L’actualité des fictions
            BroSparkle a continué sa fiction “Le retour d'une princesse” une fiction qui fait actuellement 22 chapitres pour 53 000 mots. Elle porte les tags Aventure, Comédie, Triste et Guerre / Violence. La fiction a reçue 24 votes qui sont tous positifs. Cette fiction parle du retour de Twilight dans un futur où seuls les poneys terrestres existent encore.
            Appledreamer a poursuivi sa fiction “entre frère et soeur” une fanfiction HiE qui parle de deux humains, un frère et une soeur, qui atterrissent en Equestria. Cette fiction fait 123 000 mots et 20 chapitres. Elle porte les tags Guerre / Violence, Triste, Comédie, Aventure et Humain. Elle a reçue 23 votes, tous positifs.
 
            Acylius a mis en ligne un nouveau chapitre de “Un dernier pour la route” une suite facultative de sa fiction “Gueule de bois” qui parle d’un humain bourré qui arrive en Equestria. La fiction fait 32 000 mots pour 12 chapitres et un ratio de 92% d’avis positifs pour 13 votants. Elle porte les tags Slice Of Life, Comédie et Humain. Il est fortement recommandé de lire la première fanfiction avant de s’attaquer à cette suite, bien entendu.
 
            Supersonic a posté le premier chapitre de sa fiction “Les poneys garous” qui parle de loup garous qui attaquent les changelings en Equestria. Les mane six et Sunset Shimmer vont donc enquêter. La fiction fait actuellement 700 mots pour un chapitre posté et porte les tags NSFW, Univers, Alternatif, Sombre et Romance.

            Shamanchien continue sa fiction “c'est pas le poney qui prend la mer, c'est la mer qui prend le poney”, une fanfiction qui se donne la lourde tâche d’essayer d’être comme un épisode de la série, plus particulièrement un épisode où les mane six vont résoudre des problèmes à un endroit où la carte les appelles. Le texte fait actuellement 28 000 mots, a une publication d’un chapitre par semaine et porte les tags Slice Of Life, Aventure, Triste et Romance.
 
            Sonatwilipie a publiée le huitième chapitre de “Thirst for revenge” qui elle même est la suite de “Defeat hurts”. Il est bien entendu conseillé de lire la première fiction avant de lire la deuxième. Ce texte nous parle du retour au pouvoir des Dazzlings après qu’elles aient retrouvées leurs gemmes. La fiction porte les tags Comédie, Aventure, Univers Alternatif et Humain. Elle fait 8 chapitres 30 000 mots, avec 11 votes tous positifs.
 
            Raincloud a posté la suite de “Skyphony” qui fait actuellement 76 000 mots pour 9 chapitres, et porte les tags Normal, Aventure et Comédie.
 
            MisterX a continué “Jolly Roger : La légende des sept mers” une fiction de 50 000 mots pour 15 chapitres, 18 votes positifs et 1 négatif, portant les tags Univers Alternatif, Aventure, Sombre, Triste, Guerre / Violence et Romance. Elle nous narre les aventures du jeune pégase pirate Jolly Roger avec un format épisodique.
 
            Wellen a posté “Lettre à l'empire griffon” un one shot de 1 000 mots qui porte les tags Comédie et Guerre / Violence. La fiction est une lettre qui explique à l’empire griffon pourquoi attaquer Equestria n’est vraiment pas une bonne idée.
 
            Quiet One à sortie un autre chapitre de sa fiction “Tartare Tale” qui est un crossover entre Undertale et MLP. La fiction fait actuellement 8 000 mots avec quatre hapitres sortie. Elle porte les tags Sombre, Crossover, Guerre/Violence, Humain et Normal. La fiction est bien dans l’esprit de la série et ne se contente pas de remplacer les personnages par leurs équivalents poneys. Nous vous en recommandons la lecture.
 
            Toony a posté le quatrième chapitre de “Chasse au trésor” une fiction qui parle de plusieurs personnages qui vont chercher des clés pour trouver un Trésor mystérieux. Elle fait 22 000 mots et porte les tags Univers Alternatif, Aventure et Comédie.
 
L’actualité des événements
            Le prochain live aura lieu vendredi prochain.
 
            Le challenge d’Inobi: Et si - quatrième opus - Celestia II, le retour est toujours en cours.
 
            Nous attendons encore la deuxième partie des résultats du challenge de Metabenn.

- Article créé par Wellen

lnomsim 4 186

[Théorie/Spoiler] La fin du monde dans MLP ?

Bonsoir,
 
Tout d'abord, cet artcile va avoir de gros spoilers sur le film et sur les derniers épisodes de la S7, donc si vous ne les avez pas vu et vous voulez les découvrir par vous-même, n'allez pas plus loin sur cet article.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Si vous êtes là, c'est soit uqe vous n'avez pas peur des spoilers (ça rime), soit que vous avez déjà vu le film et les derniers épisodes de la S7
 
Donc, en un mot commençons :
 
Est-ce qu'Equestria serait le dernier bastion du monde ?
A plusieurs occasions de la série, nous avons pu aller en dehors d'Equestria : Les territoires draconiques, l'Empire de Crystal, le royaume griffon et les badlands.
Le film va un peu plus loin, en traversant les badlands et en continuant vers le sud jusqu'au royaume des hippogriffes.
Et partout, ce qu'on a pu voir le long du chemin, hé bien, on était loin, très loin des collines et montagnes verdoyantes d'Equestria.
Territoires draconiques ? Terres de feu, envahies par les volcans, des arbres morts, et le peu de forêt semblent être les terrains de chasse des dragons, et même l'habitat naturel des phénix. Ouais, ces magnifiques oiseaux de feu, qui vivent dans une forêt, c'est parfaitement sain.
L'Empire de cristal ? Maudit par l'âme d'un tyran pendant des millénaires jusqu'çà ce que Twilight et Spike détruise la malédiction.
Le royaume griffon ? Il n'est plus que l'ombre de lui-même, autrefois prospère, grand et rayonnant de sa sagesse, aujourd'hui ce n'est plus qu'un champ de ruines où ne vivent que des êtres rustres qui passent plus de temps à se haïr et se morfondre sur la perte d'un artefact plutôt que d'essayer de se reconstruire.
Les badlands ? Le nom parle de lui-même, des terres stériles, autant de magie que de végétation ou simplement de vie. Territoire peuplé par les changelins et autres monstruosités.
N'oublions pas d'ailleurs la forêt de Leota si on se fie aux comics. Ah ! En voilà un espace verdoyant ! Tout un continuant envahit par la flore, mais où personne ne vit, si ce n'est probablement Discord et une simple civilisation trop mignonne et gentille pour survivre bien longtemps.
Les déserts au sud des badlands ? Morts. Les villes au sud de ces déserts ? Des repères de malfrats opportunistes, ou encore les vestiges de civilisations en déclin. Le royaume des Hippogriffes ?
Difficile d'appeler le champ de ruine qu'ils ont laissé derrière eux comme tel, surtout lorsqu'il n'y a plus réellement d'hippogriffes.
J'allais oublier les yaks, ce peuple doté d'une des cultures les plus riches et les plus raffinées de l'univers.
 
Bref, en voilà un joli monde, encore une fois, très loin des plaines et pâturages Equestrien…
Parce qu'Equestria s'en sort bien mieux, n'est-ce pas ? La forêt d'Everfree, sauvage et dotée de sa propre volonté, les Ursas créatures gigantesques capables de raser des villages, squattant tranquillement les grottes, mines et cavernes, Ghastly gorge, un coin très chouette pour Maud, apparemment, et éventuellement Rainbow Dash, mais je me souviens avoir vu une telle faille dans un autre univers fictifs… Mass Effect, c'était la trace laissée sur une planète par une arme de destruction massive.
Bref, Equestria n'a en fait pour elle que la verdure et une civilisation encore solide, mais probablement la dernière de leur monde à y penser. Sinon, pourquoi attirerait-elle autant la convoitise des diverses puissances obscures qui peuplent le reste du monde, et même les enfers ?
Ma théorie est très simple, le monde de MLP a prit fin, et seule Equestria semble avoir réussi à s'accaparer le dernier morceau du gâteau. Maintenant le but c'est de réussir à le garder et faire en sorte qu'il ne pourrisse pas trop vite.
L'apparition de Tirek montre une continuité avec les anciennes générations de MLP. Hors, dans la toute première génération, il était commun de voir des humains d'ailleurs, d'eux d'entre eux étaient des personnages principaux.
Où sont-ils maintenant ? Difficile de savoir, Equestria existe depuis plusieurs millénaires, et un millénaire, déjà, tout seul, c'est long, trèèèèèèèèèèèès long. Il y a mille ans, nous étions au moyen âge, il y a deux mille ans, à l'antiquité, il y a trois mille ans, c'était la préhistoire, et il y a douze mille ans, le début de l'agriculture.
Mais de quand date Equestria ? Nous n'en savons rien. Déjà, elle est apparue avant la disparition de Starswirl, mais ça non plus, nous ne savons pas de quand ça date.
Mais de quand daterait la fin du monde alors ?
Après la naissance d'Equestria, pour une raison simple, Celestia connaît la reine des hippogriffes, ce qui veut dire qu'elle les a connus avant leur transformation.
Le film semble suggérer que c'est le Roi des Tempêtes (je ne connais pas son nom dans la VF, désolé) qui a provoqué la chute des hippogriffes, et qu'il a la main mise sur les territoires au sud d'Equestria. En revanche, ce n'est pas lui qui a mit fin au royaume des griffons ou de l'empire de Cristal. Chacun a succombé face à un ennemi différent.
Ce qui laisse suggérer que la fin n'est pas arrivée d'un coup, mais plutôt progressivement. Après tout, Equestria a à plusieurs reprises échappée elle-même à la destruction. Les windigos, Discord, Sombra, Tirek, Starlight Glimmer…
 
Mais alors ce n'est pas vraiment la fin du monde ? Ce ne sont que des suites d'évènements malheureux qui ont mené à la chute de ces civilisations ?
Hé bien… oui, et non.
Pourquoi faisons-nous la guerre, pourquoi cherchons nous plus de puissance ? Certains diront parce que nous sommes humains, nous sommes violents, nous sommes variés, et la diversité peut mener au conflit. Il y a cependant un facteur assez important à prendre en compte : les ressources.
Pourquoi les windigos ont envahit Equestria ? Parce qu'ils se nourrissent des conflits et des différents, à une époque où les trois tribus étaient à couteau tiré, c'était un buffet à volonté. Discord ? Malheureusement je n'ai pas d'autre argument à donner que Discord… Tirek ? Il avait besoin de la magie d'Equestria. Sombra ? Il n'a pas attaqué Equestria, uniquement l'empire de cristal, et c'est à cause de sa maman. (On ne dit pas non à sa maman quand on est bien élevé), Chrysalis ? Parce qu'elle se nourrit d'amour et qu'il y en a plein là bas, etc., etc.…
 
Donc pourquoi toutes ces autres civilisations sont tombées ?
 
Repartons du principe que le monde a prit fin, j'irai même beaucoup plus loin. Que l'univers a prit fin.
Les étoiles se sont éteintes et il ne reste plus que trois astres dans l'infini firmament : La Terre, la Lune, et le Soleil. Leur existence ne tient qu'à une chose : la magie. La terre ne peut même plus tourner autour du soleil d'elle-même, et puisque l'il ne reste plus que trois astres, pourquoi s'embêter à continuer de la faire tourner autour du soleil ? C'est bien plus simple de faire tourner le soleil et la lune autour de la terre, qui elle, reste immobile, le centre de ce qu'il reste de l'univers.
Encore plus simple lorsque deux êtres sont capable l'un et l'autre de s'occuper de chacun des satellites.
Mais nom d'une jambe de foin ! Qu'est-ce qui me permet de dire que l'univers a prit fin ?
Equestria est très, très, trèèèèèèèèèèèèèèèèèès riche en gemmes, et ce n'est pas la seule, partout dans les différents endroits que nous avons pu voir, y'a du cristal, des émeraudes, et des pierres précieuses partout, on se cure les dents avec tellement on ne sait pas quoi en faire. On va jusqu'à les cultiver nom d'un poney magique !
Et pour qu'il y ait autant de matières précieuses en quantité aussi dense sur des planètes, ben c'est que cette matière…
Bon, ce mec l'explique bien mieux que moi : https://youtu.be/bjP8PCM-5pQ (vidéo en anglais)
Donc pour faire un bref résumé, l'univers, il est mort, il ne reste plus que la Terre, ça fait pas beaucoup de place pour s'étendre, donc il y a un truc qu'il faut à tout prix éviter : la surpopulation.
Ça c'est plutôt bien, parce qu'apparemment, Equestria a l'air de bien s'en sortir de ce côté-là, il n'y pas masse de villes, et même les mégalopoles n'ont pas l'air d'avoir plus de quelques milliers d'habitants, à en juger par leur taille. Ça, je suppose que c'est dû au conditionnement social où l'on fait passer l'amitié avant tout. La romance, l'amour ? Pff, c'est pour les vioques comme Granny Smith ou les Cakes (et oui, Cadance est une vioque, très probablement plus âgée que Granny Smith). Les poneys ont plus tendance à prendre exemple sur Lyra et Bonbon qui s'ont d'excellentes meilleures amies.
Alors oui, il y a des exceptions, faut bien assurer la pérennité de l'espèce. Et qui dit une population sous contrôle, dit un meilleur contrôle des ressources. Et n'allez pas me dire que les princesses n'ont rien sous contrôle. Elles ont l'air hyper incompétentes comme ça, mais bon sang, même Big Brother ne peut pas infiltrer les rêves.
Peut-être d'ailleurs qu'elles sont incapables de se défendre, parce qu'elle passe la totalité de leur temps à contrôler chaque aspect de la vie des habitants et les ressources du pays. Ce qui expliquerait aussi pourquoi elles ont besoins d'équipes de héros pour s'occuper de la protection du pays. Elles n'ont pas le temps, alors elles délèguent.
Sauf que… Ben ça, ça marche très bien en Equestria. Du coup, plutôt que de grignoter très vite les ressources qu'elle possède, elle prospère. Quand aux autres pays, hé, bien, au début, ils faisaient probablement de même. Mais certains individus, lorsqu'ils voient un plat chaud, préfèrent se servir plutôt que préparer leur propre assiette.
Grâce à la magie et aux héros qui se sont succédés en Equestria, le pays a toujours su faire face aux menaces, internes et externes. Mais pas les autres, qui les uns à la suite des autres ont fini par succomber disparaître.
Pourtant, petit à petit, le territoire semble se faire rattraper. Everfree, Ghastly gorge, la Foal's mountain, et plusieurs autres territoires sauvages qui semblent apparaître dans ce territoire pourtant prospère. Tous les ans, une créature maléfique tente de s'accaparer ses richesses, et dans le film, si ce n'était pour un retournement de situation pas du tout prévisible, c'aurait bien pu être la fin.
 
Alors, qu'en pensez-vous ?

Ammadea 14 305

(ALERTE SPOILER) My Little Pony, le film: vous en avez pensé quoi?

Salut à tous! Comme vous le savez (peut-être), l'avant première du film est sortie ce dimanche en France, et j'aurai voulu en discuter avec vous ^^ (la suite de l'article revelera des éléments du film donc si vous voulez eviter le spoil, ne restez pas la!)
Pour ma part, je l'ai trouvé plutot interessant: les personnages etaient fidèles à eux-même, il etait visuellement tres agreable, les chansons... bon ca allait, mais comme je ne suis pas tres fan des chansons de la vf a la base, je ne vais pas m'étendre dessus ^^
Mais il y a quand même quelques petits trucs qui pour moi ne vont pas:
On sent que le film tourne autour de twilight et de son role en temps que princesse, un sujet déja traité plusieures fois... après, la "leçon" du film est, je pense, liée à ça (c'est le combat de twilight pour s'adapter hors d'equestria, elle pense devoir changer pour s'en sortir face a un monde hostile et fourbe quand ses amies se contentent d'être elles même et finissent par triompher comme ca) mais la twilight qu'on voit est vraiment tordue.. manipuler les filles pour qu'elles fassent diversion afin de voler le tresor d'un peuple pacifique, les accuser d'être de mauvaises amies quand son plan echoue... j'ai bien aimé la voir faire des erreurs car un personnage qui n'en ferait pas est plat mais elle est tout de meme la princesse de l'amitié, reprocher aux autres d'etre de mauvaises amies quand elles se lancent a l'aventure pour l'aider dans sa tache de princesse, je trouve que c'etait indigne de son role et de sa progression dans la science de l'amitié
Apres, je ne sais pas encore si il faut dissocier le film et les episodes donc...
Les mechants maintenant: tempest est cool. Je veux dire, sa personnalité est cool, son look est cool, elle est intelligente... Mais son histoire? Je ne doute pas que la perte d'une corne soit un traumatisme, surtout si les poneys qui etaient tes amis se detournent de toi apres alors que tu l'as perdue en voulant rendre service, mais le coup de l'amitié trahie et de la mechante repentie? Bonjour starlight pour la premiere, bonjour starlight, sunset, twilight du monde des humains et encore une autre des episodes equestria girls dont j'ai oublié le nom. Je veux dire, un peu d'originalité n'aurait pas fait de mal... et puis pourquoi choisir de croire la parole de... j'ai oublié son nom, le mechant qui est mechant pour le plaisir, quand il lui dit qu'il va lui rendre sa corne alors qu'elle ne veut plus faire confiance ?
Quand au roi malefique, on etait quand meme sur une bonne copie de tirek mais bon....
 
Enfin, ou est discord? Non parce que quand meme x)
 
Enfin voila, c'etait mon avis, je serait heureuse d'en discuter avec vous ^^

supersonic 10 144

Ton/votre avis sur le thème d'une futur fiction: Michael Jackson/My little pony

J'ai besoin d'aide:
J'ai besoin d'un conseil d'une futur fiction qui comme le dit le titre ce serai une fiction crossover avec Michael Jackson, ce sera l'histoire de sa vie (les Jackson's five, les Jackson, sa carrière solo jusqu'à sa mort et plus encore) et donc voici mon problème c'est que j'ai deux formes du chanteur pour cette fiction:

En forme de raptor: donc mélange equestria et les dinosaures 
En forme de licorne.

Si au moins de dix personnes ou plus pourrait votés entre les deux formes qu'elle préfère et celle qui aura le plus grand nombres de vote sera la forme choisi pour ma fiction.
P.S: mon vote compte aussi donc se sera la 1. la forme raptor.
 
A plus, pour des futurs articles ou fiction.     
 
 

Nouveau message privé