Site archivé. ~SP

Œil de Braise

Une fiction écrite par Raincloud.

Chapitre 15 - Droit au coeur

Patte, rebond, tronc d'arbre, patte, rebond, tronc d'arbre... voilà la palpitante vie de la balle que Twilight frappait mollement, les yeux mi-clos, l'esprit vide, affalée sur un banc dans un parc de Ponyville. Spike se tenait à côté d'elle, et la fixait d'une expression dépitée. Pinkie, Ronelf et Candy Mane se tenait accoudées à l'arrière du banc, aussi démoralisées que le dragon. Depuis que Twilight s'était réveillée de son coma éclair, le petit groupe trônait là sans aucun geste, et sans aucun bruit autre que le squouik squouik de la balle.

En dehors de ses heures de sieste, Spike supportait mal l'oisiveté. Il souhaitait bousculer un peu Twilight. Mais celle-ci ne l'avait sans doute pas pardonné de lui avoir jeté un grand bac d'eau glacée pour la réveiller il y a quelques minutes, c'est ce qui poussa le dragon à se taire et ronger ses ongles.

Ce fut alors Candy qui interpella la licorne :

« Je doute que nous trouvions une solution en restant assis sur ce banc. »



Cette annonce jeta un froid considérable sur Twilight. La balle tomba mollement avec un dernier squouik misérable, et la licorne tourna son regard sévère vers Candy. Puis elle se leva d'un bond :

« Vous ne m'avez pas écouté ou quoi ? Je vous dis que c'est fichu ! Mes amies ne veulent même plus m'écouter ! Je sais que je ne devrais pas perdre espoir. Je sais que c'est mon rôle de les réconcilier ! Mais je ne suis pas l'Élément de Volonté ! Je suis la Magie ! Et la magie ne peux pas agir si le contexte ne s'y prête pas...

- Je t'en prie, Twilight, ne te mets pas dans des états pareils ! dit Spike. C'est à chaque fois comme ça que commence tes évanouissements !

- Je me passerais de tes conseils, Spike. Je me demande ce qui est le mieux entre s'évanouir sans arrêt et attraper une pneumonie à cause d'une pluie glacée ! »

Spike se rassit et se cacha derrière sa queue.

« Twilight ! déclara Candy. Tout n'est pas perdu ! Si tu ne veux plus mener le combat, on s'en chargera. On ne te demande qu'un petit peu d'espoir... Je sens que les choses peuvent s'arranger !

- Hum hum, excusez-moi... » dit une jument au pelage brun qui se dirigeait vers le banc.



Celle-ci était en train de tracer une grande ligne au sol avec un pinceau rouge.

Les poneys s'écartèrent, et sous les yeux effarés, la jument grimpa sur le banc et continua son tracé en plein milieu de celui-ci. Enfin, elle reprit comme si de rien n'était sur le sol.

« Chi ch'étais vous, je choichirais bien mon côté du banc... » dit-elle en s'éloignant avec le pinceau dans la bouche.



Les poneys se replacèrent sur le banc. Candy examina la grosse marque rouge qui le séparait désormais en deux.

« ...oui... euh... ça va s'arranger... euh... sûrement...

- Désolée, les filles, je n'y crois plus... soupira Twilight. Ils ont divisé la ville entière, comme en 1961 avec ce mur à Berlin pendant la Guerre froide !

- Ber... quoi ? répéta Spike.

- Je n’ai pas pu m’empêcher de lire les bouquins d’histoire de Canterlot High...

- Tu as lu des livres humains ? Tu me dégoûtes, Twilight !

- Ce n’est pas le sujet, Spike. Cette histoire ne mène à rien. Ronny ?

- Oui ? dit le jeune étalon, tout heureux qu'on s'intéresse à lui.

- Tu devrais rentrer chez les Applesiens.

- Mais, Twilight, je ne vais pas...

- S'il-te-plaît, Ronny. Fait ce que je te dis... ordre d'une princesse. »



Ronny acquiesça de la tête, avec un sourire.

« Si tu essayes de te débarrasser de moi, Twilight... tu n'es pas prête d'y arriver... »

Le poney orange se mit à ébouriffer la crinière de Twilight. Celle-ci se mit à rire en le priant d'arrêter.

« Oh, Ronny, tu as complètement décoiffé ma crinière ! dit-elle en s'esclaffant.

- Ce sera un souvenir de ton ami Applesien ! » dit Ronny en s'éclipsant vers la ferme.



Dès qu'il fut hors de sa vue, Twilight reprit un peu de sérieux.

« Ice Arrow avait raison. On sera tous mieux dans un des groupes. N'est-ce-pas, Spike ?

- Quoi ?! Tu veux que je te quitte ?

- Pas vraiment, enfin peut-être... Mais si tu choisissais un groupe, lequel prendrais-tu ? »

Spike fit semblant de réfléchir ardemment. Twilight pouffa :

« Allez, vas la rejoindre...

- Non, Twilight, je ne veux pas te laisser seule !

- Je m'en sortirais, Spike. Je t'assure, il faut que tu rejoigne Rarity. Je veux que tu sois heureux.

- Moi, je veux que tu sois avec moi ! »



Twilight prit une grande inspiration, avant de déclarer solennellement :

« Eh bien, je vais te suivre. »

Candy poussa un cri de stupéfaction, Pinkie Pie recracha un verre d'eau entier venu de... quelque part.

« QUOI ?!

- C'est vrai, Twilight ? demanda le dragon.

- Oui, vas-y, je vais te rejoindre !

- Mais...

- Pars ! »

Le petit dragon agrippa sa queue et partit en courant vers la boutique Carrousel. Candy Mane croisa le regard de Twilight avec une mine très sévère.

« Tu es sérieuse, Twilight ? Tu comptes vraiment abandonner Applejack, Rainbow Dash et toute la moitié de la ville ?

- Écoute-moi, Candy...

- Je veux bien que tu abandonnes, mais ne me dis pas que tu es prête à laisser tomber une partie de tes amies !

- Je suis obligée, Candy, je l'ai promis à quelqu'un... j'ai fait une promesse à Léarque.

- Tu veux parler de la louve qui a sauvé Rarity du canyon ? demanda Pinkie. Vous pouvez comptez sur moi pour rafraîchir la mémoire du lecteur !

- Je lui ai promis de veiller sur Rarity en particulier. Et je ne pourrais pas honorer cette promesse en étant entre deux clans.

- Ce n'était pas une vraie promesse ! déclara Candy. Je suis sûre que cette Léarque ne serais pas d'accord !

- Pour moi, ça l'était. Je suis navrée, je veux tenir ma parole... au moins celle-ci... »

Candy leva les yeux au ciel. A cet instant, c'était la colère qui la dominait.

« L'abandon, solution de facilité... mais dans mon cas, ça ne se passera pas comme ça ! »



Elle partit en trombe nul ne sait où. Elle était en tous cas déterminée. Pinkie, elle, resta pensive, affalée sur le banc.

« Ça va ? lui demanda Twilight.

- Comment veux-tu que ça aille ? Mes meilleures amies sont en train de se déchirer. J'aime cette ville et ses habitants de tout mon coeur et vous êtes en train de le mitrailler ! Ratata ratata tata !

- Tu... tu devrais choisir un camp...

- Je ne peux pas, Twilight, je ne peux tout simplement pas ! Si je choisis les promenades avec Applejack, je n'aurais plus les robes de Rarity ! Je devrais renoncer aux tartes de Granny Smith pour jouer avec les animaux de Fluttershy ! Et il faudrait choisir en les farces de Rainbow Dash et les chansons de Russet Sugar. Je ne peux pas, je ne peux pas, je ne peux pas !!! »

Pinkie se recroquevilla sur le banc, complètement tourmentée.

« J'ai tellement d'amis... je ne peux pas m'en séparer d'un seul... Pourtant, si je reste entre deux clans, je les perdrais tous ! C'est pour ça que tu dois rester avec nous, Twilight !

- Mais, Pinkie, Spike a besoin de moi...

- Et Ronelf ? » dit Pinkie en reniflant.



Twilight passa un sabot dans sa crinière et esquissa un petit sourire.

« Si tu veux, je ne me coifferais plus avant que tout soit fini. Ce sera mon côté Applesien... ça te va ?

- Pinkie promise ?

- Croix de bois, croix de fer, si je mens, je mange mon fer ! »

Le sabot dans l'oeil de Twilight redonna un peu le sourire à Pinkie. Mais rapidement, les larmes se remirent à couler lorsque la licorne s'en alla. La jument ne pleurait que dans les pires situations, et à l'abri des regards. Après quelques petites larmes et des Snurfls bruyants, elle essaya de se ressaisir : elle n'avait pas le droit de pleurer, elle s'est toujours promis de rester forte et souriante, elle se l'était même Pinkie promised.



Alors qu'elle allait se préparer un gâteau géant pour se changer les idées, une petite voix l'interpella depuis un fourré.

« Pssst, Pinkie ! On a besoin de toi ! »

Pinkie, même pas étonnée, s'avança naïvement vers le buisson :

« Et pourquoi avez-vous besoin de moi, monsieur le fourré ?

- Ne dis pas n'importe quoi ! Je suis Apple Bloom !

- Ah non, on ne me la fait pas ! Je sais reconnaître un fourré !

- Pinkie, arrête ! dit une autre voix venant de l'arbre tout près. Puisqu'on te dis que c'est Apple Bloom !

- De quoi je me mêles, monsieur l'arbre ? Vous allez me dire que vous êtes Calamity Mane ?

- Non, moi je suis Scootaloo !

- Ne dites pas de bêtises, Scootaloo n'est pas un arbre !

- Bon, ça suffit ! » cria le buisson.



Deux petites pattes entraînèrent la tête de Pinkie à l'intérieur du fourré. Dedans, la ponette trouva Apple Bloom et Sweetie Belle.

« Tiens, salut les filles ! Qu'est-ce-que vous faites là ? Laissez-moi deviner, vous voulez échapper au buisson et à l'arbre qui parle ?

- On échappe à nos soeurs ! dit Apple Bloom. Elle nous ont interdit de nous voir !

- Elle ne veulent pas que vous me voyez ? Mais pourquoi ?

- Non ! Nous ! Les Crusaders ont été divisées. On se réunit en cachette pour trouver une solution à ce problème monumental.

- Bonne idée, les filles… attendez, qui me donne des coups dans le  derrière ?

- Je crois que Scootaloo pense que ton derrière qui dépasse du buisson attire l'attention... » dit Sweetie.

Pinkie essaya alors de se recroqueviller dans le petit bosquet pour laisser rentrer sa queue et Scootaloo.

« Elle ferait une chouette cabane, ce buisson, non ?

- Pinkie ! s'écria Apple Bloom. Si on t'a appelé, c'est pas pour rien !

- Tu es celle qui donne le sourire à tous les poneys... dit Sweetie.

- ...et la plus apte à réconcilier les deux groupes ! » conclut Scootaloo.

Pinkie se mit à soupirer.

« Vous avez, les filles, je pense pas que j'arriverais à grand-chose cette fois-ci... »

Apple Bloom lui tendit son sabot.

« Ne t'inquiètes pas, on a des idées. Il faut juste que tu nous aide, on a besoin d'une navette entre Applesiens et Raritistes. Partante ? »

Après un semblant d'hésitation, la jument posa son sabot sur celui d'AB.

« Partante ! Est-ce que Candy peut participer aussi ?

- Elle sait organiser une fête ? demanda Sweetie Belle.

- C'est elle qui m'en a appris les ficelles ! sourit Pinkie. Enfin, surtout la partie gâteau.

- Alors, on peut bien étendre un peu le club des Crusaders pour ce cas critique, dit Scootaloo.

- Je serais honoré d'être une Cutie Mark Crusader ! dit Pinkie toute exitée. C'est quoi votre plan ? Moi, j'avais pensé à une chanson ! Applejack a besoin de toi ! Rarity travaille dur mais elle n'y arrive pas ! Mais avec toi, elle aura sa chan...

- On a quelque chose de plus subtil, la coupa Scootaloo. Beaucoup plus subtil... »

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Quelque temps après, dans les environs de Sweet Apple Acres, une ambiance désolante régnait. Applejack n'avait plus l'envie ni de semer des graines, ni de donner des coups de pattes dans les pommiers. Elle restait accoudée à sa pelle, le regard perdu à quelques mètres du rideau de foin. Une foule d'Applesiens se tenaient devant celui-ci, ils y avaient toujours ceux qui croyait en la victoire et surveillait chaque mouvement de l'autre côté. Mais il y avait surtout de plus en plus de désespérés, affalés contre les bottes de foin, qui attendaient peut-être de voir passer une connaissance, un ami Raritiste. Et pourtant, dès qu'un de leurs amis passaient, ils détournaient le regard ou prenaient un air haineux. En bref, la haine du Raritiste n'était qu'une façade pour masquer une énorme déchirure sur toute la surface de leur coeur.



Et Applejack avait sûrement le coeur le plus déchiré de tous. De temps à autre, il croisait le regard de Rainbow Dash, à sa gauche. Le monde des airs n'avait pas l'air plus enthousiaste que le sol.

Sur son dos, Max faisait des mèches à sa crinière arc-en-ciel, anxieux.



La fermière se mit alors à soupirer à l'adresse de Rainbow :

« Toi aussi, tu crois qu'on vient de faire une grosse erreur ?

- Non... répondit Rainbow pas très assuré. C'est pas vraiment une erreur. Disons... qu'on a peut-être été un poil trop loin... »

Applejack dévisagea encore les dizaines de poneys qui se morfondaient devant le rideau de foin. Elle baissait son chapeau sur ses yeux.

« Ouais... un gros tas de poils, alors...

- Chaque fois que j'ai un coup de blues, Pinkie accourt pour me lancer une tarte dans la figure... dit Rainbow Dash. Ça me fait bizarre de ne pas la voir... Est-ce-que ça veut dire qu'elle me manque ?

- C'est la première fois que tu es séparé d'une amie, RD ?

- Oh non, si tu savais... ma première meilleure amie, je l'ai quitté après une grosse dispute... Et on s'est jamais revu...

- C'était quoi son nom ?

- Liberty Hope...

- T'essaies de m'faire passer un message subliminal avec ce nom, non ? dit maussadement AJ.

- P'têt bien... soupira la pégase.

- C'est trop tard pour faire marche arrière, dit Max. Mais si on coupe les ponts avec les Raritistes, on peut au moins s'entendre entre Applesiens, non ?

- Tu as raison, lança Applejack. Pas besoin de Pinkie pour mettre un peu d'ambiance. Restons dignes, assumons nos choix, et préparons-nous à nous excuser quand le moment viendra... si le moment vient... Et en attendant, vivons avec ce qu'on a. Tu devrais aller rejoindre ton ami Ronny, Max. Il doit être perdu sans Twilight.

- Tu sais, je crois que quelqu'un d'autre a décidé de s'occuper de lui... » dit le vison en pointant un point beige plus loin, qui avançait vers un point orange.



Comme la plupart des Applesiens, Ronelf était affalé sur une botte de paille, sans émotion. Mais lui espérait croiser le regard d'une certaine licorne. Twilight lui avait fait découvrir cette ville, lui avait enseigné un peu l'Amitié, c'est fou comme il se sentait perdu sans elle. Cette introspection profonde eut pour effet de réchauffer son pelage et de faire crépiter sa queue. Une chaleur étouffante monta de son ventre jusqu'à ses épaules. Il sentait comme un sabot de poney appuyé sur son épaule et... de fait, un sabot de poney était appuyé sur son épaule.



Ronelf se retourna machinalement. Il aperçut à contre-jour un visage amical, au teint beige, surmonté de mèches rose et pourpre bien taillées et ordonnées. Le poney se sentit tout de suite à l'aise devant ces yeux vert pâle. En fait, ils les avaient déjà vu quelque part.

« Salut, tu vas bien ? dit-elle en souriante. On s'est croisé il y a quelque jours au Sugarcube Corner. Tu t'appelles Ronelf si ma mémoire est bonne. Tu te souviens de mon nom ?

- Bah, je dois t'avouer que la mémoire et moi, c'est une histoire compliquée. »

La poney terrestre émit un petit rire.

« Je m'appelle Rose Luck, enfin, on m’appelle Rose. Écoute, je sais que tu traverses une mauvaise passe en ce moment et...

- Une mauvaise passe ? coupa Ronny en gonflant le torse. Je ne traverse aucune mauvaise passe, je vais parfaitement bien.

- Je sais ce que ça fait de voir partir une amie proche sans avoir les arguments pour la retenir. Mes amies Bon Bon et Lyra ne supportait plus la querelle de Ponyville, elle sont retournées à Canterlot. Daisy aussi, Lily pareil, je suis toute seule. Même le Docteur est parti...

- Le Docteur ?

- T’occupes, c’est un vieil ami souvent en voyage. Ce qui est important, c’est que tu as besoin d'une épaule, et moi aussi. On pourrait peut-être compter l'un sur l'autre, former une petite équipe.

- Ça dépend si on s'entend bien ou pas.

- On va le savoir tout de suite... » dit Rose Luck en approchant son museau de celui de Ronelf.



Celui-ci, en voyant la ponette s'approcher si intimement eut un réflexe de recul et trébucha sur une botte du rideau. Il se retrouva côté Raritiste, la crinière pleine de foin.

« Je... pardon, je suis désolé... dit Rose en l'aidant à se relever. Je sais pas ce qui m'a pris.

- Selon ma courte mémoire, jamais un poney m'avait autant frôlé avec ses lèvres... dit Ronny encore un peu sous le choc.

- Excuse-moi, sincèrement. Peut-être qu'on devrait faire un peu plus connaissance. Euh... ça te dirais d'aller au Sugarcube Corner ?

- Le Sugarcube Corner est côté Raritiste, non ? »



Rose Luck passa une patte au-dessus du rideau de foin et attrapa celle de Ronelf.

« Et alors ? » dit-elle tranquillement en entraînant le poney incandescent.



Un peu plus loin, toujours le long du rideau de foin, Pink Lady et Banana Split se trouvaient dans la même position que tous les autres : regard lointain, mine renfrognée, esprit confus.

« Tu crois qu'on est condamnées à r’garder d’l'autre côté sans pouvoir passer ? demanda Banana. Moi qui voulait découvrir la ville, j'en connais qu'la moitié...

- Je sais que tout va s'arranger bientôt, dit Pink Lady souriante.

- T’es optimiste.

- Ce n'est pas de l'optimisme, c'est de la certitude.

- Et comment...

- … je peux en être aussi sûre ? Apple Bloom et Scootaloo sont en train d'élaborer un plan, et Babs est avec elles. J'ai fini pas comprendre que quand les Crusaders veulent quelque chose, elles l'obtiennent...

- Ouais, ça marche pour tout sauf une marque de beauté. » lança une voix près d'elle.



Babs se tenait droite sur une botte de foin, elle avait revêtu la cape des Cutie Mark Crusaders.

« Pink Lady, on a besoin de...

- ...mon aide, j'avais compris. Qu'est-ce-qui te fait croire que je suis prête à quitter la vie désolante et monotone des Applesiens pour me lancer dans une quête qui rendra la liberté à tous ?

- Ouaip, ajouta machinalement Banana. On est bien dans ct’ambiance sombre et mélancolique. Qui voudrait r’venir à un monde tranquille et sans problème ? »

Pink Lady et Banana Split se regardèrent avec un sourire.

« Donc je suppose que vous refuserez si je vous demande d'aider les Crusaders ? dit Babs avec malice.

- Ne compte pas sur nous ! lancèrent ensemble Pink et Banana en riant.

- Je le savais. » dit Babs en attrapant la queue de Pink.

La jument à la crinière rose attrapa alors la queue de Banana et une farandole colorée disparu le long du rideau de foin.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

S'il y a un endroit où l'on était aussi désespérés que près du rideau, s'était dans la Boutique Carrousel. Rarity avait accueillit ses plus fervents supporters chez elle. Elle essayait de retrouver un petit peu d'activité, au milieu de ses congénères, elle courait de la machine à coudre à son modèle, de son modèle à ses plans, et de ses plans à la machine à coudre.

Quelques fois, cependant, elle s'hasardait à adresser la parole à Twilight, plantée devant le miroir, la crinière complétement ébouriffée.

« Je t'en prie, Twilight. Tu ne veux vraiment pas que je te passe un coup de peigne ? Tu es affreuse.

- Non merci, je tiens à cette coupe... » répondait automatiquement Twilight à chaque fois qu'on lui posait la question.

Elle fixait son propre corps avec une attention particulière. Peut-être se demandait-elle encore où étaient passées ces ailes ? Et peut-être le reflet d'un poney à la crinière ocre et orangée dans ce même miroir lui aurait remonté le moral ?



Quoi qu'il en soit, Twilight n'était pas la seule perdue dans la boutique. Cependant, les autres chassaient leurs idées noires par de l'action. Fluttershy par exemple luttait activement pour empêcher Opale de s'attaquer à Monsieur Squouikeratine, le souriceau albinos qui se réfugiait entre ses mèches roses.

La ménagerie de Fluttershy avait ainsi prit possession des lieux en comprenant que leur soigneuse ne reviendrait pas dans sa hutte à l'orée d'Everfree. Devant les yeux vides d'Howlowiscious et l'expression boudeuse d'Angel, colibris, loutres, écureuils, lézards, faucons, sauterelles, tortues, termites et même phoques se mêlaient. Cinderelle, la salamandre Telluric recueillie par Twilight était elle-même de la partie. Elle s'amusait visiblement à faire tinter l'étoile polaire autour du cou de Ice Arrow. L'alicorne qui se tenait sur une marche d'escalier gardait son expression grincheuse habituelle, et essayait vainement parfois de broyer la salamandre avec un sort de glace, sans jamais quitter la fameuse Fluttershy des yeux.

Quant à Sweetie Belle et Russet Sugar, c'est bien elles qui, juste après le bestiaire sauvage, mettaient le plus d'ambiance dans la boutique. Elles faisaient des vocalises incessantes qui arrivaient jursqu'aux oreilles de Rarity. Pourtant, elles étaient à l'étage. Postée devant la fenêtre, Russet montrait l'étendue de ses octaves à Sweetie, qui lui répondait mélodieusement. Ce n'était pas un désastre pour les oreilles, certes, mais s'était assez agaçant pour que Diamond Mint, allongée sur une commode près d'elle, leur supplie d'arrêter.



Alors le premier étage retomba vite dans une monotonie obscure.

« Pourquoi est-ce-qu'on reste là à se morfondre dans cette boutique ? demanda Diamond Mint. J'ai l'impression d'être chez mon oncle. Je ne supporte plus l'atmosphère suffocante de cette pièce mal-éclairée et tombant en lambeaux qu'on confondrait à une cage d'escalier ou un placard à balai minuscule !

- Hé ! s'indigna Sweetie Belle. Je te rappelle que c'est ma chambre !

- J'étais venu pour parler un peu avec Twilight, dit Diamint la joue sur la commode. Mais je n'arrive pas à lui arracher un mot depuis qu'on est à Ponyville. Qu'est-ce-que je dois faire ?

- Est-ce-que Spike vole ? demanda Russet Sugar.

- Ouais, tu as raison.... Attends... Quoi ?! Tu peux m'expliquer le rapport avec mon apitoiement ?

- Il n'y en a pas de direct mais répond à ma question : est-ce-que Spike sait voler ?

- Bien sûr que non.

- Alors qu'est-ce qu'il fait à la fenêtre ? »



En effet, Spike se tenait derrière la vitre la tête en bas. Il frappait comme un bourrin sur la fenêtre, les dents cripsés, les yeux grand ouverts. Sweetie n'eut même pas à lui ouvrir la fenêtre puisque le carreau se décrocha et tomba sur la moquette. Spike, tellement excité, tomba aussi, trébucha sur le bord de la fenêtre et s'étala, face aplatie contre le verre au sol.

Réalisant qu'il était dans une position particulièrement minable devant des demoiselles distinguées, il se releva promptement et indiqua le ciel.

« Là ! Regardez, il est dans le ciel !

- Une seconde, Spike, l'imperrompit Diamint. Tu peux nous dire ce que tu faisais sur le toit ?

- Euh... Je... Je récitais tout haut des poèmes pour Rarity, mais... Mais, ce n'est pas important, vous ne devinerez jamais ce que j'ai vu ! »

Sweetie Belle se jeta sur le dragon et le prit dans ses pattes.

« Peewee, le petit phénix que tu as délivré d'une bande de dragons attardés pendant ta Dragon Quest ?

- Ouais, c'est ça... Je suis vraiment si nul aux devinettes ?

- Oh génial ! dit Sweetie en l'embrassant. C'est parfait ! Il faut que j'y aille ! Salut les filles !

- Mais euh... Sweetie... » l'interpella Russet.



La pouliche n'écouta pas, attrapa un petit sac à dos fushia et fonça à toute allure dans l'escalier. Elle se fraya un chemin au milieu des hamsters et des taupes dans le salon, jusqu'à la porte principale. Malheureusement, Rarity se tenait devant la porte principale.

« Où cours-tu comme ça, jeune fille ?

- Je vais au Sugarcube Corner, j'ai commandé un smoothie et il va refroidir. Le Sugarcube Corner est dans la zone Raritiste non ? »

La licorne ne sut pas quoi répondre à cet argument, tant mieux car sa soeur passa sous ses jambes, ouvrit la porte et s'enfuit en courant.

« Un smoothie... qui va refroidir ? »

Au moment où Rarity s'interrogeait, sa petite soeur était déjà bien loin.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Après une course effrénée, la pouliche poussait la porte de la pâtisserie avec empressement. La partie restaurant était presque vide, hormis quatre ou cinq badauds que les Cakes servaient avec habileté, il n'y avait qu'une table vraiment remplie.

Scootaloo, Apple Bloom, Babs Seed, Pink Lady et Banana Split tournèrent le regard vers Sweetie, puis vers la chaise apparemment vide qu'il restait.

« Excusez moi, je suis en retard, dit-elle en s'asseyant. En fait, je... Wouah ! Aaaaaïeuh ! »

Sweetie Belle venait de se brûler le derrière. Elle était visiblement la seule qui n'avait pas remarqué le jeune phénix allongé sur la chaise. Celui-ci lui fit d'ailleurs bien comprendre son erreur en poussant un cri haineux.

« Je veux bien que Peewee soit notre mascotte, dit-elle en regardant sa queue roussie. Mais a-t-il vraiment un rôle dans l'Opération Raritapple ?

- Tu comprendras plus tard, déclara Scootaloo. Mais je t'informe qu'on a changé le nom de l'Opération. C'est plus Raritapple mais Kumquat maintenant.

- Kumquat ? Pourquoi Kumquat ? Qui a eut cette idée de... ah, je crois que j'ai deviné... »



C'est à ce moment que Pinkie Pie débarqua des cuisines avec un énorme dessert qu'elle jeta sur la table. Et pendant que Candy servait des milk-shakes, elle se dressa de toute sa hauteur, elle aussi sur la table.

« Mes amis ! La révolution est en marche ! Ce soir, c'est le Festival des Comètes et nous réunirons Rarity et Applejack ce soir même ! Pour fêter ça, les Cakes offrent un magnifique dessert exotique, l'incarnation de la réussite de l'Opération Kumquat ! Vous remarquerez que j'ai ajouté un petit kumquat sur le dessus car sans kumquat, la vie n'est pas très kumquat. Nom d'un kumquat, j'adore ce mot, kumquat, kumquat !

- Et comment il s'appelle ton dessert ? demanda Apple Bloom.

- Une banana split ! » lança Pinkie toute fière.

Sur ce, Banana se leva brusquement et alla bouder dans un coin de la salle.



Sweetie Belle s'adressa à Babs.

« Tu crois que Pink Lady et Banana Split nous serons vraiment utiles ?

- Vous avez bien dit qu'il faut le plus de monde possible, non ? Ma grande soeur ferait une parfaite Crusader.

- Et si elle n'était qu'une espionne ? déclara Scootaloo.

- C'est impossible ! pesta Babs.

- Comment peux-tu en être aussi sûr ?! J'attends une preuve qu'elle est bien des nôtres !

- J'ai payé le dessert... » dit simplement Pink en sirotant son milk-shake.

Sweetie Belle contempla la banana split géante, puis se jeta affectueusement dans les bras de Pink Lady.

« Bienvenue dans la bande ! Tu veux pas être ma grande soeur ?

- Hé ! » grogna Babs en soufflant sur sa crinière.



Scootaloo rappela tout le monde à l'objectif principal.

« Sweetie, arrête ces câlins. Babs, arrête de grogner. AB, arrête de chatouiller Peewee. Banana, arrête de bouder. Pinkie, arrête de... non, je ne veux pas savoir ce que tu fais avec ce kumquat dans le museau ! Les filles, j'aimerais que ce soit clair pour tout le monde. Voici le plan de l'opération... »



Pendant que Scootaloo rappelait les projets des Crusaders, deux tables plus loin, un duo d'inconnus fricotaient. En fait, ils ne parlaient pas beaucoup mais leurs regards gênés, traduisaient beaucoup de sympathie. Ils se penchaient tout deux devant un bon gros smoothie.

« Tu as fait exprès de commander un seul smoothie pour deux. demanda l'étalon à la crinière ocre et rousse.

- On est bien là pour se rapprocher, non ? répondit sa partenaire.

- Et on ne prend pas de pailles ?

- Je pense qu'on va devoir y coller nos lèvres... tous les deux.

- Rose Luck, je sais pas si...

- D'accord, ça va. Je te le laisse, je n'ai pas soif. Excuse-moi, j'ai encore voulu aller trop vite...

- Non non, j'ai bien compris que je te plaisais et que tu voulais me sauter dessus... Ça fait bizarre mais je peux comprendre.

- Est-ce-que... est-ce-que je te plais aussi ? »

Ronelf allait articuler un « non », mais il y renonça bien vite. Après tout, Twilight n'avait jamais été si avenante, si entreprenante que Rose Luck. Il ressentait d'autres sensations avec elle qu'avec la licorne. Lesquelles de ses sensations étaient du à un amour véritable ? Il ne pouvait pas le savoir, il venait de se réveiller en début de semaine. Aussi loin qu'il s'en souvienne, il n'avait jamais été amoureux. Ainsi, il préférait se laisser guider par son coeur. Et il faut dire que Rose savait aguicher son coeur.



Celle-ci comprit vite que Ronelf ne savait pas quoi répondre. Alors, elle lui proposa :

« Ce soir, c'est le festival des Comètes. Si tout se passe comme prévu, il y aura un bal. Tu veux... est-ce-que tu... être mon cavalier ? »

Ronny se plongea dans les yeux de Rose Luck. Il en était maintenant sûr, il y voyait la même étincelle que dans les yeux de Twilight. Et le « oui » sortit naturellement de sa bouche.

Rose, devenue très enthousiaste, plongea son museau dans le smoothie. Alors, ils le finirent tous les deux, museau contre museau.



Pendant ce temps, Scootaloo avait eu le temps de finir ses plans, de les ajuster, de les répéter quatre fois pour Pinkie et de réciter le chant d'honneur de Cutie Mark Crusaders, jurant sur la banana split de mettre tout en oeuvre pour réconcilier les deux ex-amies.

« Il ne nous reste plus qu'une chose pour que ça marche, conclut-elle. Il faut faire de la Nuit des Comètes le meilleur festival de tout les temps !

- Mais la salle des fêtes a été détruite ! déclara AB. Et les poneys n'ont plus du tout le coeur à aller à une fête !

- Il va nous falloir pas mal d'aide.

- Hé ! cria Pinkie. Vous croyez que cette aide-là suffira ? »



Elle était postée près de la porte. Et quand elle l'ouvrit en grand, des centaines de poneys, de tous âges et de toutes professions se ruèrent dans le Sugarcube Corner en criant. Puis, dans un enthousiasme collectif si incroyable qu'on penserait qu'ils aient tous pris la même drogue, ils se mirent à sauter sur place en chantant une mélodie inventée par... tout le monde sait qui.

« Opération Kumquat ! Révolution à quatre pattes ! Opération Kumquat ! Elle mérite que l'on se batte !

- D'où viennent tous ces poneys ?! cria Sweetie Belle dans le brouhaha.

- J'ai envoyé une annonce pour grossir les rangs des Crusaders, hurla Pinkie. Tous ces gens-là sont ici pour nous aider ! Ya-ouh ! »

Puis elle plongea dans la foule en chantant :

« Opération Kumquat ! Révolution à quatre pattes !

- C'est moi, qui ai distribué les annonces, cria Candy. J'ai même envoyé un messager, lui aussi nous soutient ! »



À ce moment entra dans le Sugarcube Corner un vieux poney au pelage brun et à la crinière semblable. Digger Drill s'écroula sur le sol en brandissant un tas de tracts écrits par Pinkie.

« Mission... réussie... » souffla-t-il mort d'épuisement.

Puis il s'endormit sur le pas de la porte, tandis que le petit phénix venait lui chatouiller le museau.

Apple Bloom sourit et se tourna vers la foule. De cette clameur signe de renouveau s'élevait une voix qui lui était familière. Soudain, elle remarque un joyau scintillant au milieu de l'amas de poneys. Elle poussa un cri de surprise :

« Ooooh ! Princesse Celestia ! »

Aussitôt, tout le monde poussa le même cri. Les poneys s'écartèrent vers les murs, laissant une seule jument au centre de la pièce.

Celestia se mit à rire :

« Hé, je chante si mal que ça ? »

À peine les Crusaders avaient-ils pensé à s'agenouiller, la princesse les pria de se relever.

« Qu'est-ce-que vous faites ici ? demanda Scootaloo.

- Je viens soutenir une bonne cause, voilà tout. Je demeure à Ponyville pour les préparations du festival. Même si je n'ai pas passé toutes mes journées dans les rues, j'ai quand même remarqué une ambiance assez malsaine ici. J'ai croisé Digger Drill qui m'a expliqué la situation. Après quoi, il m'a semblé une bonne idée de venir chanter un peu dans ce mouvement de groupe.

- Vous... vous êtes là pour nous aider ? l'interrogea AB.

- Je suis plutôt là pour vous soutenir, ce qui différent. Vous n'avez pas besoin de mon aide, je pense que vous pouvez accomplir de grandes choses toutes les quatre. Voulez-vous vraiment sauver cette ville ?

- Oui !! crièrent ensemble Scoot, AB, Sweetie et Babs.

- Et vous autres ? demanda Celestia.

- Ouais !!! crièrent tous les poneys de la salle, y compris les Cakes, Rose Luck et Ronelf.

- Alors, quel est votre plan, les filles ? déclara Celestia comme une enfant excitée.

- Les bénévoles répareront la salle des fêtes et organiseront le bal, dit Apple Bloom. Quant à nous, on s'occupe tout de suite de la phase 1 du plan : la phase Pegasus.

- Pas tout de suite ! cria Pinkie. Vous oubliez la phase -1 ! Le dessert !!! »

Pinkie invita tous les sympathisants à déguster un morceau de l'immense banana split. Pendant ce temps, la princesse s'éclipsa, tout sourire. Pourquoi intervenir alors que les jeunes pouliches s'y prenaient si bien. Son seul doute concernait la signification de « mission Pegasus ». Il lui suffisait s'attendre quelques heures pour connaître la réponse.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Sur les coups de dix-sept heures, un drôle de cortège se promenait dans les ruelles de Ponyville. Une pégase bleue à la crinière arc-en-ciel tenait mollement un alligator en laisse. Gummy rampait sur le sol d'ailleurs, plus qu'il ne marchait. Rainbow Dash souffla sur sa crinière.

« Pfff, voilà où te mène ta stupide Loyauté, Rainbow Dash. Si Pinkie Pie n'avait pas gardé Tank pendant ma compétition à Cloudsdale, je n'aurais jamais été obligé de lui rendre la pareille avec son alligator débile. Et puis, pourquoi j'ai accepté ? Et n'est même pas Applesienne. J'ai l'horrible impression que je me suis faite roulé... Allez, Gummy, bouge-toi, j'ai pas toute la nuit ! »

Gummy avait-il écouté Rainbow Dash ? Sûrement pas. Toujours est-il qu'il se redressa brutalement sur ses quatre pattes, que ses yeux devinrent rouges et qu'il se mit à grincer des dents - étonnant sachant qu'il n'en avait pas - comme un chien féroce. Une seconde après, il partit comme une furie à travers la ruelle. La pégase fut emportée à toute allure par la laisse qu'elle ne voulait pas lâcher. Elle, la pro de la vitesse, n'arrivait pas à suivre un stupide alligator.

D'autant plus qu'elle s'écrasait plusieurs fois au sol et devait suivre la fusée à pied. Dash n'arrivait pas à y croire : le petit Gummy si calme et si décalé agissait maintenant comme une bête sauvage et aboyait comme un Rottweiler. Qu'est-ce qui l'avait mit dans un tel état ?



De l'autre côté de Ponyville, Fluttershy prenait l'air pour la première fois de la journée. Elle flottait gracieusement et en chantonnant entre les nuages. Parfois elle était prise de quelques spasmes qui la faisait se crisper et descendre en piqué. Cela pouvait être un effet de l'humidité, ou de la pression de l'air, ou du fait qu'Angel sur son dos s'amuse à lui arracher les poils de sa crinière...

« Angel ! Arrête s'il-te-plaît ! Aïe ! Tu me fais ma... Aïe ! Ce n'est pas drôle, Angel. Aïe ! »

Après dix bonnes minutes de zigzags, Fluttershy se tourna vers le lapin, furieuse.

« Angel !! Que tu ne veuilles pas manger ton petit déjeuner passe encore. Que tu pousses Monsieur Squouikeratine du haut d'une étagère, ça va tant qu'il tombe sur de la moquette. Mais ne commence pas à faire du mal aux gens ! Ce n'est pas comme ça que je t'ai éduqué. Ta mère aurait honte de toi ! Aïe ! Angel ! Si tu continue, tu sais ce qui t'attends ? Le regard ! »



Fluttershy se mit à fixer sévèrement le lapin. Celui se stoppa net et ouvrit grand les yeux. Il retomba les oreilles et semblait hypnotisé.

« Oh, pardon Angel, ce n'était pas mon regard, ça... Ce ne devait pas... »

Angel ne regardait pas Fluttie, mais un point dans le ciel. Lorsqu'elle s'en rendit compte, elle fit la même tête bouche bée que lui.

« Oh ! Un phénix ! Ce n'est pas courant ici. Il a l'air perdu. Allons voir comment il va ! »

Elle se mit alors à poursuivre le phénix, avec un lapin agrippé à sa crinière. L’oiseau glissa vers le sol et semblait vouloir atteindre un but bien précis.



Ce qu'elle ignorait, c'est qu'au sol, Gummy l'alligator enragé poursuivait ce même phénix. Après avoir couru dans toute les ruelles, il s'arrêta finalement au niveau de la grosse marque rouge marquant le rideau de foin. Le phénix se posa sur le fameux banc divisé en deux par la marque.

Aussitôt, Candy Mane apparut et glissa sur le banc, tout en sifflotant de manière naturelle. Le phénix disparut derrière son dos.

L'alligator, ne voyant plus sa proie, arrêta d'aboyer. Ses yeux redevinrent bleus et il tomba sur le côté, comme une statue en bois.



Alors Rainbow Dash, qui avait trainé quelques mètres sur le sol essaya de se relever et tenir debout. Il cracha quelques mottes de terre au passage. Au même moment. Fluttershy atterrit près du banc où sifflotait Candy.

Elle remarqua Rainbow Dash et tous ses bleus sur son pelage bleu.

« Toi ? »

Rainbow Dash prit rapidement une position de défense agressive :

« Toi ?

- Plus moi et tous ceux qui le veulent !!! » s'écria Pinkie Pie en bondissant de l'arbre tout près.

Elle s'écrasa la face contre le sol mais cela ne semblait pas l'avoir amoché. Les quatre Crusaders bondirent hors du buisson tout près.

Les voilà tous devant le banc, le sourire jusqu'aux oreilles, devant une Fluttershy craintive et une Rainbow qui lève les yeux au ciel.

« C'est le plus mauvais coup monté qu'on m'ait jamais fait. Au revoir. »

Scootaloo se plaça devant Rainbow et le supplia du regard.

« Je t'en prie, RD, on a besoin de toi.

- Qu'est-ce-que vous me voulez ?

- On a besoin d'infiltrés dans chacun des camps, dit Candy. Vous êtes les premiers à avoir soutenu Rarity ou Applejack, et je sais que vous êtes les premiers à regretter cette querelle. »

Rainbow Dash partagea un regard doux avec Fluttershy.

« Ok, c'est vrai, je le regrette. Mais c'est trop tard maintenant.

- Ce n'est pas trop tard ! dit Scootaloo. La moitié de la ville a arrêté de se battre. Ils sont en pleine préparation du festival et il ne manque plus que les deux stars de la soirée.

- Je... je sais pas si Rarity me pardonnera si je la trahissais, murmura Fluttershy.

- Tu ne la trahis pas, tu l'aides ! Nous mettons tous en oeuvre pour la réconciliation. Et vous êtes des éléments clés de cette réconciliation ! On a besoin de vous ! »



Fluttershy regarda Angel, celui-ci se perdit pas une seconde pour grimper sur la crinière de Scootaloo.

« Eh bien, c'est d'accord... » dit-elle.

Elle semblait lâcher un poids pesant sur son coeur en déclarant cette phrase. Tout le monde se tourna alors vers Rainbow. Celui-ci faisait mine de bouder.

« Je dois avouer que tu as des bons arguments, Scootaloo. Je te croyais pas si éloquente.

- Oh, je récite juste le discours d'Apple Bloom.

- Avant de vous donner ma réponse, j'aimerais savoir qui a eut l'idée de ce piège ridicule. Non, attendez, je crois que je connais la réponse...

- C'est moi ! C'est moi ! s'exclama Pinkie en bondissant. Il était on ne peut plus simple. Je connais Gummy comme ma poche et je sais qu'il devient fou dès qu'il voit un phénix, ne me demandez pas pourquoi. Et puis, il me fallait un animal pour attirer Fluttershy, mais un qu'elle ne connaît pas très bien pour ne pas éveiller ses soupçons. Elle connaît trop Philomena, alors Peewee est apparu dans mon esprit, juste entre la chanson du Kumquat et l'idée de la banana split !

- Alors, demanda Candy. Tu es partante, Rainbow Dash ?

- Je sais pas trop...

- Je t'en prie, Rainbow, dit Scootaloo. Tu as dit que je pourrais toujours compter sur toi.

- C'est trop compliqué...

- Hé, rien d'impossible à tout coeur vaillant ! dit Scoot avec un clin d'oeil. Est-ce-qu'on abandonne son équipe ?

- Non mais...

- Tu es comme ma soeur, Rainbow Dash. Et aujourd'hui, ce sont les soeurs d'AB et Sweetie qu'il faut aider. »



Dashie finit par être attendrit par les trois paires de mignons petits yeux devant elle. Sitôt, qu'elle eut murmuré un « ok » presque à regret, Pinkie l'empoigna, elle et Fluttershy, pour les traîner au Sugarcube Corner.

« Parfait ! On va vous présenter la phase 2 : le rendez-vous secret ! Sinon, vous aimez la banana split ?... »

Candy, Apple Bloom, Sweetie Belle, Scootaloo et Babs se frappèrent le sabot.

« Le chemin de la liberté mène au centre de son propre être. » déclara alors Sweetie Belle.

Et comme tout le monde la regardait étrangement, elle ajouta :

« Quand je vous dis que les cours de Cheerilee sont tous utiles ! »

Vous avez aimé ?

Coup de cœur
S'abonner à l'auteur

N’hésitez pas à donner une vraie critique au texte, tant sur le fond que sur la forme ! Cela ne peut qu’aider l’auteur à améliorer et à travailler son style.

Note de l'auteur

Ah oui, Celestia, j'adore donner à la princesse immortelle qui donne des ordres et maitrise le soleil un côté plus humain. Je mise beaucoup sur son esprit farceur qu'on peut retrouver dans certains épisodes.

Un petit point sur Rose : Non, ce n'est pas un nouvel OC, elle était là dans Quatre pattes gauches !
J'avais besoin d'une "allumeuse compulsive" dans mes histoires et le profil de la fleuriste m'a semblé propice. Oui, on fait ce qu'on veut avec un background pony. Plus que de servir de boost à la partie romantique de l'histoire, elle fait surtout sa présentation pour que je puisse m'en resservir prochainement. Ouais, Rose est un peu partout dans mes fics, normal quand on voyage dans l'espace et le temps...

Petit plus : pour ceux qui ont noté une insistance sur la première amie de Rainbow, c'est peut-être bien que je vais m'en servir pour un futur projet...

Chapitre précédent Chapitre suivant

Pour donner votre avis, connectez-vous ou inscrivez-vous.

kmeleon
kmeleon : #18963
Arrrrrgg comment peut on laisse une sorte de guerre civil
Alors que twilight peut la régler vu que c'est une princesse
Et si 'elle aurai plus d'autorité :( mais en tous cas très bon chapitre ;)
Modifié · Il y a 3 ans · Répondre

Nouveau message privé