Site archivé. ~SP

It's Time to be Awesome!

Une fiction écrite par QuietOne.

Abysse - Chapitre 1

Avec une grâce toute féline, l’ombre aux yeux d’émeraude se faufila aisément dans la foule. Si parmi les poneys sa silhouette fine et assez grande attirait tous les regards, le filou abyssinien en avait après une cible beaucoup plus attractive pour la gente équine. Il ne risquait pas de perdre dans la foule cette plume extravagante, plantée sur un chapeau de pirate…

 

 

Voir des ânes ou des griffons était communs dans les trains d’Equestria. Les changelins l’étaient devenus depuis quelques temps, comme les poneys de cristal. Mais les passagers du train en direction de Trottingham s’étaient majoritairement massés dans un wagon en particulier, pour river leur regard sur des individus peu banals.

 

“J’aime pas trop ça,” gronda le plus imposant d’entre eux, avec une tentative maladroite de croiser les bras pour masquer son crochet, sur lequel bien des yeux s’étaient fixés.

 

“Quoi, tu préfèrerais nous suivre en courant ?” grinça avec malice une de ses comparse aux plumes roses. “Il est pas trop tard pour sauter ; je t’ouvre la fenêtre si tu veux !

 

- Nan, ça ira,” rétorqua-t-il avec une moue contrariée.

 

Ils étaient cinqs, comme des intrus au milieu de tous les poneys admiratifs, tassés sur un couple de banquettes et entourés d’yeux curieux. Si le plus costaud d’entre eux semblait dérangé, ses compagnons étaient plutôt flattés par cette attention. Seule restait insensible à tout cela la plus impressionnante du groupe, avec son grand chapeau relevé d’une plume, sa patte de bois -ou plutôt de cristal- et surtout le sabre à sa ceinture.

Son regard était porté vers la fenêtre et le paysage en train de défiler devant elle. Perdue dans ses pensées, elle en fut toutefois tiré par un caquètement jovial de la part de son subordonné, assis en face d’elle. Derrière son bec de bois, les yeux du perroquet roulaient dans leurs orbites, comme à leur habitude.

 

“Si c’est de devoir prendre le train qui te contrarie Boyle,” commença de sa voix fière la capitaine, “ne t’inquiète pas, nous aurons bientôt de quoi nous racheter un aéronef.

 

- On aurait pu en voler un aux larbins du Storm King,” rétorqua le concerné, les bras toujours croisés. “On est des pirates, bon sang ! Et puis le train c’est bon pour les poneys, pas les perroquets,” conclut-il avec une moue boudeuse.

 

“T’as l’air d’une perruche surtout à pleurnicher comme ça !” répliqua la pirate au plumage rose, avant de partir dans un fou rire grinçant.

 

Le pirate bien bâti pris la mouche et brandit son crochet pour soulever le col de sa comparse, assise face à lui, et la secouer pour la faire arrêter de se moquer de lui ; autour d’eux, les poneys reculèrent, sans pour autant cesser de les fixer intensément.

Avec un soupir, leur capitaine frappa le sol avec sa prothèse de cristal et les rappela à l’ordre d’un seul regard.

 

“Boyle, calme-toi ; on est des pirates mais j’ai mon honneur et on ne va pas dépendre de cette raclure de Storm King. Notre aéronef, on va le gagner façon pirates ! Et toi Lix, laisse-le tranquille. C’est une proie trop facile.”

 

Le grand pirate lâcha sa comparse et recroisa à nouveau les bras sur son crochet. Il trouvait les poneys particulièrement stupides, ou au moins n’étaient-ils pas une menace, juste des curieux pour lesquels de fiers perroquets pirates étaient quelque chose d’exceptionnel et jamais vu. Cela pris en considération, la capitaine se tourna vers le dernier membre de son équipage, en train de soigner sa grande crête rouge pour rester parfaitement présentable devant ses admirateurs équins.

 

“Mullet, tu sais à quoi je pense, n’est-ce pas ?”

 

Le concerné laissa tomber ses plumes pour porter son œil valide sur le pelage beige de sa supérieure ; un sourire se dessina alors au coin de son bec.

 

“Bien sûr !” lâcha-t-il avec une certaine complicité. “Les histoires de cette Rainbow Dash étaient amusantes, mais celle avec cette statue…” Il eut un petit rire. “J’aurais mis la serre de Boyle à couper que ça ne vous aurais pas échappé, Capitaine.”

 

Cette dernière croisa les bras et s’enfonça confortablement dans son siège, satisfaite de ne pas être la seule à y avoir pensé. Après la grande fête de l’amitié, la pégase au crin arc-en-ciel avait tenu à partager ses exploits en échange d’histoires de pirates. Du cidre, beaucoup de gâteaux et quelques chansons avaient permis de recueillir des informations sur des trésors susceptibles de remettre la bande de pirates à flot.

Mais seule la capitaine et son matelot borgne avaient été réceptif à son aventure au pays des Griffons, où elle avait failli récupérer la légendaire statue de Boréas… et l’envie de tenter leur chance avait motivé leur départ pour la lointaine Griffonstone dès le lendemain.

 

 

Une fois arrivé à Trottingham, la quasi-totalité du wagon fut vidé, pour laisser les pirates seuls sur les banquettes, jusqu’au dernier arrêt, un petit village limitrophe du Royaume Griffon. Il restait pas mal de temps avant d’y arriver, mis à profit par les pirates afin d'aiguiser leurs armes, vérifier leur équipement et laisser la capitaine répartir les tâches à venir une fois à destination.

 

“Mullet, une fois arrivé à Griffonstone, tu verras avec Squabble pour de l’équipement d’escalade. Hésite pas à prendre tout ce qui vous semblera utile.”

 

Le perroquet au bec de bois secoua vivement la tête en signe d’assentiment, quand le borgne se contenta d’un simple signe de tête.

 

“Boyle, tu devras trouver un débit de boissons et cuisiner le plus de monde possible à propos de cette statue et de cette abysse. Moi et Lix, on va essayer de trouver cette Gilda dont a parlé Rainbow Dash.”

 

Les deux concernés hochèrent eux aussi la tête. Les ordres étaient clairs et rien ne semblaient pouvoir aller de travers. Après autant de temps restreints à des tâches ingrates pour le Storm King, ils pouvaient enfin redevenir des pirates en quête de richesse.

 

“Et vous n’auriez pas une petite place pour moi ?” demanda une nouvelle voix, juste au-dessus du petit groupe.

 

Avec un sursaut, la capitaine bondit, sabre au clair ; une fois les yeux levés, les perroquets purent deviner une forme, allongée tranquillement sur le filet du porte-bagages. Dans l’agitation précédente, aucun d’eux n’avait prêté attention à ce détail, obsédés par les regards omniprésents. Pourtant, un félin drapé d’un long manteau s’extrait agilement de l’espace étroit pour se redresser avec un air plutôt satisfait.

 

“Capper…” soupira la capitaine.

 

“A vous voir partir aussi vite ce matin, tous les cinq, il y avait forcément quelque chose d’intéressant à la clef !” lança amicalement le malicieux matou.

 

“Je veux bien croire que tu as changé, mais je doute que tu ais l’étoffe d’un pirate.

 

- Plutôt celle d’un petit minet !” lâcha Lix avec un rire bruyant.

 

“Me permettras-tu de te prouver le contraire, Celaeno ?

 

- C’est capitaine Celaeno. Et non, Capper. C’était amusant avec les poneys et tout ça, mais c’est fini. Mon équipage et moi devons reprendre notre vie ; nous n’avons pas le temps de jouer à chat.”

 

Pour couper court à toute réplique de la part du filou abyssinien, Boyle se leva et joua de son imposante carrure couplée à la menace de son crochet aiguisé pour lui faire fermer la bouche avant de produire un seul son, puis décamper après un frissonnement de moustaches.

 

“Bien, il est raisonnable.” Le pirate se rassit, l’air satisfait.

 

“C’est dommage. J’l’aime bien,” lança sans réfléchir Mullet, les serres occupées à aiguiser une de ses dagues.

 

“On a une babiole à ramener de l’abysse et c’est pas en faisant les perruches avec l’autre gros minet qu’on y arrivera,” rétorqua Lix.

 

“C’est juste,” ajouta la capitaine. “Les poneys aussi étaient bien sympathiques, mais on a pas reprit notre liberté pour faire de la barbapapa. On a la piraterie dans l’âme, le ciel est notre domaine et aucun trésor n’est hors d’atteinte pour l’équipage du capitaine Celaeno !”

 

Tous en chœur, les perroquets poussèrent un cri pour exprimer leur joie, bras levés et armes au clair, jointes pour signifier leur unité ; à ce moment précis, le train commença à ralentir et il ne fallut pas longtemps avant d’entendre la locomotive siffler pour signaler leur arrivée. Il était temps pour les pirates de partir en chasse.

Vous avez aimé ?

Coup de cœur
S'abonner à l'auteur

N’hésitez pas à donner une vraie critique au texte, tant sur le fond que sur la forme ! Cela ne peut qu’aider l’auteur à améliorer et à travailler son style.

Note de l'auteur

Même si Tartare Tale est encore en cours de publication et qu'une autre fiction est prévue juste après, difficile de résister à l'envie d'écrire sur ces pirates !

N'hésitez pas à donner votre avis et à critiquer, dans l'idée ce sera une fiction d'aventures et ce n'est pas mon domaine de prédilection. Toute suggestion est bonne à prendre si cela permet d'améliorer le texte ! (Même si là ce n'est encore que la situation initiale !)

Chapitre suivant

Pour donner votre avis, connectez-vous ou inscrivez-vous.

QuietOne
QuietOne : #49974
@MisterX Cela se justifierait en effet assez bien, mais cela n'aurait pas vraiment commencé comme je l'ai prévu et leur fierté est pas mal établi par le film. J'imagine que ça reste une interprétation, mais j'imagine Celaeno, après autant de temps au service du Storm Kin, préférer avoir le sentiment de "mériter" un aéronef.
Après c'est vrai que ça va plus prendre l'aspect de chasse au trésor que de piraterie pure et dure, mais je ne laisserais pas cet aspect de côté pour autant !
Il y a 1 mois · Répondre
MisterX
MisterX : #49973
Je t'avoue que je ne comprends pas leur logique : voler un navire à son ennemi, c'est justement une pratique pirate courante, en temps normal. Et étant donné que l'armée de Storm a été mise en déroute, je ne pense pas qu'un navire de moins leur aurait vraiment posé problème.
En fait, là, ce sont plus des chasseurs de trésor que des pirates, à mon avis. Ceci mis de côté, je trouve que l'histoire commence bien. Je vais continuer de lire pour voir où cela va mener.
Il y a 1 mois · Répondre
QuietOne
QuietOne : #49697
@Illheart Merci beaucoup ! La suit devrait arriver en fin de semaine avec plus de pirateries ! Et je compte bien utiliser ce cher Capper à bon escient...
Vivement la suite pour avoir ton retour, c'est un peu nouveau l'aventure pour moi, mais je vais faire de mon mieux, yarrh !
Il y a 2 mois · Répondre
Illheart
Illheart : #49695
Je trouve, personnellement, que ça commence bien! On retrouve les personnages du film, avec leur petit caractère, et du sang de pirates, de forbans qui coulent dans leurs veines! Ca fait plaisir à lire! J'attends de voir la suite pour pouvoir un peu mieux juger le contenu, mais ça démarre très bien selon moi.
Jurons également que Capper va faire un retour en force, et qu'il va soit leur attirer des ennuis, soit leur piquer leur trésor, soit les deux avant de rejoindre l'équipage. Après tout: Friendship forever! :D
Il y a 2 mois · Répondre

Nouveau message privé